Partagez | 
 

 charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isvàn Kossuth

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 18
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Dim 22 Juil - 18:04



Charlize, Wanstead
30 ans ■ américaine ■ fleuriste/agent du maire ■ divorcée, un enfant

    MY ANGEL LIES TO ME AND TELLS ME I'M DREAMING.

      VIE SOCIALE : divorcée de Rodan Sherman, mère d'un petit garçon. Elle a perdu son père dont elle était très proche lorsqu'elle avait 16 ans et ne lui restent plus que sa mère et sa soeur cadette. De manière générale, Charlie est plutôt casanière et ne sort que si on la force ou pour tourner en bourrique son ex-mari et ruiner ses plans pour la soirée. Elle ne se laisse pas facilement approchée non plus. Toujours un peu sauvage, il faut l'apprivoiser pour espérer en tirer quelque chose. Même si elle peut être aimable, voire amicale, elle reste toujours sur ses gardes et ne donne pas facilement sa confiance. Plus que tout autre chose, elle place le bonheur de sa famille avant tout chose et est capable du pire si on la menace.

      CAPACITÉS : poison mortel et contrôle des plantes. Son pouvoir principal lui permet de communiquer avec les plantes et de les contrôler, quelque soit leur taille, leur milieu et leur quantité. De ce pouvoir découle une immunisation contre la grande majorité des poisons, virus et toxines existants dès lors que la plupart d'entre eux se soignent par les plantes. de la même manière, par le biais de ses phéromones, elle est également capable de créer des poisons fatals.

      RECENSEMENT : OUI [ * ] NON [ ]





    AM I A GIFT ? AM I A CURSE ?
    Charlie était une vraie petite fille à papa. Ce dernier lui passait tout et l'adorait bien plus que n'importe qui. Aussi lorsqu'il mourra, une part d'elle mourra avec. ♦ Elle n'est pas proche du reste de sa famille : sa mère ne supportait pas la préférence que lui donnait son père et sa soeur n'a pas supporté qu'elle lui prenne ce qui lui était destiné. De fait, les relations sont au minimum. ♦ Elle était un véritable garçon manqué et n'avait que très peu d'amies. Elle traînait toujours avec les garçons, étant dans tous leurs mauvais coups et leur collant comme un vieux chewing-gum colle à une basket. Et surtout celle de Rodan en fait. Rodan qu'elle admirait plus que tout autre personne au monde, hormis son père. ♦ A l'adolescence, elle s'est forgé son caractère critique. Elle n'a eu de cesse de critiquer tout et tout le monde, notamment les petites amies de Rodan. ♦ Même s'ils se connaissaient depuis toujours, ça a été un peu une surprise pour tout le monde lorsque Rodan l'a épousé. ♦ Elle a perdu sa virginité à 14 ans dans le placard de Miss Evanovitch, leur vieille fille de professeur de français. Pas très glorieux et pas inoubliable. Elle se souvient surtout avoir bataillé pendant des heures pour retirer les particules de craie de ses cheveux. ♦ Ce n'est qu'après son mariage et surtout après la naissance de Harley qu'elle a commencé à s'habiller de manière extrêmement féminine. ♦ Elle est d'ailleurs championne du 400m talons. ♦ Ecologiste convaincue, elle mène une sévère lutte contre le gaspillage économique et participe à de nombreuses manifestations pour sauver la forêt amazonienne. ♦ Le seul homme dans sa vie est Harley. Et Rodan mais n'allez pas lui répéter. ♦ Elle n'est pas fan de bijoux mais continue de porter sa bague de fiançailles à l'annulaire droit cependant. ♦ Plutôt bonne cuisinière, elle adore préparer des gâteaux d'anniversaire. ♦ Elle ne fréquente pas les salles de sport mais court une heure par jour.


    I DON'T HAVE ANYTHING TO HIDE.
      AVATAR : Charlotte Riley
      PSEUDO : The one who screamed Charloooooootte for hours.
      Où avez-vous connu le forum ? Je lui colle aux charmantes fesses.
      What else ? Lalalalala, je ne suis pas faible, non, non.





Dernière édition par Charlize Wanstead le Dim 5 Aoû - 20:42, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isvàn Kossuth

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 18
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Dim 22 Juil - 18:04

    A STORY THAT WILL TORTURE YOUR THOUGHTS BY DAY AND POISON YOUR DREAMS BY NIGHT.

    La jeune femme faisait courir un pétale de rose entre ses doigts, le laissant caresser les nervures invisibles à l’œil nu sur sa peau alors que son regard ne quittait pas la fenêtre derrière laquelle se devinait une silhouette dégingandée dont elle avait lentement appris à se méfier, émettant des doutes sur sa personnalité. C’était son instinct dans un premier temps qui l’avait conduit à observer de plus près le regard bleu de l’homme rencontré inopinément. C’était ses souvenirs ensuite qui lui avaient glacé le sang en se rappelant à sa mémoire enfouie. Peut être se trompait-elle ou peut être avait-elle tort mais une chose était sûr : elle avait toujours écouté son instinct qui ne lui avait jamais fait. Ou presque, ajouta-t-elle mentalement lorsque son regard coula sur sa bague de fiançailles qu’elle portait désormais à la main droite.

    Les alentours de la grande maison sont calmes dans la nuit les entourant. La toute jeune Charlize, surnommée alors Lize par sa famille, ne cesse de se retourner dans son lit, incapable de trouver le sommeil. Elle entend le souffle apaisé de sa grande sœur paisiblement en train de dormir à ses princes et princesses dans la chambre d’à côté. Elle avait beau compter les moutons. Elle avait beau penser à quelque chose d’agréable. Rien n’y faisait, le sommeil continuait de se dérober à ses yeux meurtris d’enfant épuisé. Elle poussa un profond soupir et se tourna vers la fenêtre contre laquelle les branches du grand chêne venaient taper doucement sous les assauts du vent. N’importe quel enfant aurait relevé sa couette juste au dessus de sa tête, fermer les yeux et prier très fort pour que le grand méchant monstre. Liz se contenta d’adresser un sourire ensommeillé à l’arbre. « Tu peux faire moins de bruit s’il te plaît ? » chuchota-t-elle dans l’atmosphère confinée et rassurante de sa chambre. Un nouveau coup de vent sembla plaquer les branches vers le mur de la maison, les éloignant de sa fenêtre.

    Néanmoins, la petite fille continuait à poursuivre ce sommeil qui refusait de venir jusqu’à elle. En ayant assez, elle finit par se redresser afin de se rendre aux toilettes et espérer retrouver le sommeil ensuite. Elle descendit avec précaution les marches de l’escalier afin de ne pas réveiller ses parents et sursauta en silence en les entendant dans le salon, discuter à voix basse, comme partageant un secret quant bien même l’ensemble de la maisonnée dormait. Elle approcha en douceur et observa la pièce plongée dans les ténèbres si ce n’est la lueur d’une lampe en bordure. Elle ne comprenait pas un traître mot de ce que son père et sa mère racontaient. Leurs phrases n’avaient aucun sens. Elle se contenta alors de poser son regard éloigné sur les feuilles et les photos posées sur la table dont elle distinguait à peine le sujet de là où elle se trouvait. Elle se mit sur la pointe des pieds tentant de les apercevoir au mieux et distinguant nettement ce que son cerveau analysa comme une personne endormie. A la différence que la personne n’avait rien d’humain.

    Elle fronça les sourcils et poussa un petit cri silencieux de frustration. Ses deux parents se retournèrent d’un trait vers elle, la faisant sursauter. Le regard farouche de son père s’adoucit en se rendant compte qu’il s’agissait uniquement de Liz tandis que celui de sa mère se muait en une colère noire. Elle recula d’un pas, des larmes montant à ses yeux noisette, prête à battre en retraite dans sa chambre et prier pour que sa mère oublie l’incendie d’ici demain matin. Peu d’espoir sur ce point. Son père, cependant, se leva et s’approcha d’elle. Que fais-tu là ? Tu devrais dormir. Il la prit dans ses bras, la rassurant. Par ce geste, la petite fille eut une meilleure vue sur les photographies avant d’être emmenée dans sa chambre et coucher. Non, ça n’avait rien d’humain. Définitivement.


    Elle ne pouvait s’empêcher d’observer depuis lors les individus au physique particulier, persuadée que se dissimulait derrière leurs corps autre chose. Celui-ci ne faisait pas exception à la règle. La pétale continuait de courir sur ses doigts jusqu’à ce qu’elle referme finalement le poing sur cette dernière. Lorsqu’elle le rouvrit, une feuille de laurier rose fleurissait dans le creux de sa main. Prenant une profonde inspiration, elle détourna le regard et s’éloigna finalement. Rien pour aujourd’hui.




    it hurts to want everything and nothing at the same time.

    « Un cadeau pour votre femme ? Ca va faire combien, Monsieur Inslet ? 15 ans, non ? » La jeune femme hocha la tête lorsqu’il le lui confirma alors qu’elle continuait d’arranger la composition florale en fonction des goûts de Madame Inslet et des directives de son époux. Parmi ses clients, c’était bien l’un des rares à demander des tournesols. « 15 ans, ça fait tout de même une jolie paie d’années. C’est admirable. » Elle lui adressa un sourire aimable en se retournant pour récupérer quelques morceaux de bois de cèdre afin d’agrémenter le volume. D’une certaine manière, elle enviait ce couple qu’elle connaissait depuis quelques temps désormais. C’était rare de voir autant d’amour et de tendresse entre deux personnes après autant de temps. 15 années de mariage, 30 années de relation et 3 beaux enfants. Pourtant, ils continuaient de s’aimer comme au premier jour, ce qui en ces temps agités n’était pas une mince affaire. Qui ne rêverait pas d’avoir une telle stabilité ? Elle allait continuer la conversation lorsque son téléphone portable se mit à résonner. Elle jeta un léger coup d’œil sur le numéro qui s’affichait et fronça les sourcils en reconnaissant celui de l’école. « Si vous voulez bien m’excusez quelques instants. » Elle lui adressa un léger sourire avant de disparaître dans l’arrière boutique. « Oui ? »

    Quelques secondes plus tard, elle en émergeait, les traits du visage tendus et se dirigea directement vers sa collègue de travail. « Cassie, est-ce que tu peux terminer la composition florale de Monsieur Inslet s’il te plaît ? » La jeune femme était l’une des rares personnes en qui elle avait confiance étrangement, même si la confiance n’était pas entière et qu’elle continuait à avoir des doutes sur elle. Mais qui pourrait l’en blâmer ? Elle avait même des doutes contre sa propre sœur et que dire de sa mère. Mais Cassie se rapprochait de ce qu’elle pouvait appeler une amie en fin de compte. Elle ne confierait pas son fils à n’importe qui. « C’est Harley. » Son cœur battait la chamade quant bien même l’interlocutrice qu’elle venait d’avoir l’avait rassuré, elle ne pouvait pas l’être à partir du moment où on l’appelait en plein milieu de la journée pour lui assurer que son fils était tombé sur la tête, sans doute poussé par un de ses camarades de classe du haut du toboggan. La colère inondait ses veines et aveuglait son regard mais elle tentait de se contenir. Rien ne sortirait de bon si elle se laissait dominer par ses émotions. Elle lui adressa néanmoins un sourire pour lui assurer que tout allait bien mais le cœur n’y était pas. Il n’y serait que lorsqu’elle tiendrait son fils dans ses bras. A quoi bon payer une crèche privée si c’était pour avoir ce genre de résultat ?

    Harley s’était enfin endormi. En ce moment, il réclamait à manger toutes les deux heures, ce qui était particulièrement épuisant pour l’un comme pour l’autre. Charlie pénétra dans la salle à manger où se trouvait Rodan et ne put s’empêcher de sourire en le voyant perdu dans les papiers. Une chaleur inonda son cœur avant de le serrer de fierté. Elle n’aurait jamais pensé qu’elle épouserait un jour ce jeune homme séduisant à qui tout réussissait quant bien même elle en avait rêvé depuis qu’elle l’avait rencontré. Elle s’installa à ses côtés et posa son regard sur ce qu’il regardait. La jeune femme ne put s’empêcher de rire en découvrant les programmes d’éducation qu’ils recevaient de la part de meilleures écoles privées des environs. Certains parents devaient être mis sur liste d’attente, eux on venait les chercher. « Ce n’est pas un peu tôt ? » Elle ramener ses jambes sous elle alors qu’elle posait sa tête sur l’épaule de Rodan. « On est d’accord. D’autant qu’il est hors de question de le mettre en école privée. »

    Immédiatement, elle se redressa. Ils n’avaient pas encore parlé de ça mais pour la jeune femme il s’agissait d’une chose évidente. « Tu ne veux quand même pas qu’il aille dans une école publique tout de même ? » « Je ne veux pas qu’il soit enfermé dans une logique de compétition, dans un système qui ne lui permette pas de s’exprimer pleinement et qu’il ne s’ouvre pas aux autres. » « Arrête tes clichés, je t’en prie. Il est hors de question que notre fils se retrouve avec des délinquants en culottes courtes. » « Qui parlait de clichés à l’instant ? » Elle soupira profondément, s’éloignant délibérément de Rodan et lui lança un regard noir qu’il fit mine de ne pas remarquer, déchirant finalement les formulaires d’inscriptions.

    S’humectant les lèvres, elle leva les sourcils et un sourire s’étira sur ses lèvres alors qu’elle se rapprochait à nouveau de lui, déposant des baisers dans le cou, remontant ce dernier pour mordiller son lobe d’oreille. Entre deux baisers, elle lui murmura comme si elle tentait de l’hypnotiser. « Une école privée lui permettrait d’obtenir toutes les cartes en main pour faire ce qu’il voudrait faire, sans la moindre pression de notre part et de la part des professeurs. Une école privée lui permettrait d’obtenir la sécurité, sans devoir craindre pour de quelconque instabilité. Tu ne penses pas ? Ca nous a fait du bien. » Elle sourit en l’entendant grommeler de plaisir lorsqu’elle glissa sa main sous sa chemise, remontant jusqu’à son torse alors qu’il levait sa main pour la perdre dans ses longs cheveux bruns. Finalement, d’un mouvement brusque, il l’attrapa par la taille afin de l’allonger sur le canapé, la surplombant de sa hauteur. Elle poussa un petit cri de surprise alors qu’elle plongeait son regard dans celui de son époux, se délectant de s’y noyer comme à chaque fois. « Quand tu as une idée en tête toi … » « Mais c’est pour ça que tu m’aimes. » « Mais c’est pour ça. » répliqua-t-il avant de baisser vers elle. Elle ne put s’empêcher de rire et de dépasser la langue, comme à chaque fois qu’elle était fière d’elle-même.


    Charlie se gara en trombe sur le parking de l’école qu’ils payaient une fortune pour l’éducation de Harley et se précipita à l’intérieur, facilité en cela par les ballerines qu’elle portait lorsqu’elle travaillait à la boutique. On l’amena à l’infirmerie et croisa en chemin Rodan qui semblait aussi terrifié qu’elle. Elle fronça les sourcils. « Ils t’ont appelé aussi ? Ce n’était pourtant pas la peine. » Le regard bleu de son ancien mari aurait pu la geler sur place si elle y avait été sensible. « Je suis son père. Bien sûr qu’ils m’ont appelé. » « Ce n’est pas ce que je voulais dire. » L’irritation pointait clairement dans sa voix. Leur fils était blessé et ils trouvaient encore le moyen de se disputer. « On n’a pas besoin d’être deux. » « C’est mon fils, Liz. J’ai autant le droit d’être ici que toi. » Elle poussa un profond soupir et lui lança un regard noir au surnom qu’il lui donna. Il savait pertinemment qu’elle détestait ça. Acte volontaire pour équilibrer la balance sans doute. Elle décida de baisser les bras et de ne pas continuer cette conversation stérile plus longtemps. Ce n’était pas non plus ce qu’elle avait voulu dire. Ils pénétrèrent en même temps la petite infirmerie et se rendirent au chevet de la chair de leur chair, de la prunelle de leurs yeux.

    Harley était tranquillement en train de se reposer. Il ouvrit légèrement ses eux à leur approche et leur adressa un sourire fatigué. Il les appela un à un et Charlie déposé un tendre baiser sur le sommet de son crâne, évitant soigneusement l’endroit où la peau était écorchée. Leur médecin avait fait le déplacement et les avait rassurés sur l’état de santé du petit. Il demeurait que la jeune femme détestait le voir ainsi et au vu de caractère sombre des yeux de Rodan, elle n’était pas la seule. Elle sentait les vagues de colère émaner de lui et avant qu’elle ait pu faire quelque chose ou dit quoi que ce soit, il s’était déjà rapprocher dangereusement du directeur qui était dans la pièce, assez nerveux. Comment ne pas l’être face à un Sherman ? Et face à Rodan Sherman qui plus est. La jeune femme se contenta de rassurer son enfant et de caresser doucement le visage de ce dernier, s’installant à ses cotés dans le petit lit. Harley murmura qu’il était fatigué et après une approbation du médecin, elle le laissa s’installer contre elle dans sa chaleur et se reposer un peu avant de partir à l’école. Elle reporta son attention sur Rodan qui visiblement avait fini de menacer de mort le directeur ainsi que sa famille sur 5 générations pour revenir auprès des siens. Enfin auprès de Harley du moins.



Dernière édition par Charlize Wanstead le Dim 5 Aoû - 20:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Dim 22 Juil - 18:09

mrgreen
Revenir en haut Aller en bas
Isvàn Kossuth

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 18
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Dim 22 Juil - 18:13

heart2 calin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopeia Buckhurst
SICK AS MY SECRETS
but never going to tell.
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 83
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Dim 22 Juil - 19:02

CHAAAARLOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOTTE

Spoiler:
 

_________________

    how did this begin and turn in such inhumanity?
    Here I begin to fail the steps of a battle without sense. I've nearly began to understand as I grown my way. There is no light out of all the places, there is no sign of our help, there is no time and a chance of relations. What if I choose to live? Living in a dangerous womb.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodan Sherman
SEARCH AND DESTROYI'm no hero, guilty as charged.
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power: contrôle du flux sanguin.
remember me:

MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Dim 22 Juil - 19:04

mdr mdr

That's my wife enfin plus vraiment Arrow

heart2

_________________

You remind me of a time when I felt alive.
Dead inside. My heart and soul flatlines, put your mouth on mine and bring me back to life. Dead inside, no other satisfies. My blood runs dry, take my life. Save me from this death inside.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isvàn Kossuth

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 18
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Dim 22 Juil - 19:21

heart2
Laughing Le prénom résonne encore et encore à mes oreilles étrangement.

OUAIS PLUS VRAIMENT !! (mais bisou quand même)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodan Sherman
SEARCH AND DESTROYI'm no hero, guilty as charged.
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power: contrôle du flux sanguin.
remember me:

MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Dim 22 Juil - 19:55

Charlotte Riley, élue personnalité du mois de juillet

Je les vois bien fêter l'anniversaire de leur divorce study

_________________

You remind me of a time when I felt alive.
Dead inside. My heart and soul flatlines, put your mouth on mine and bring me back to life. Dead inside, no other satisfies. My blood runs dry, take my life. Save me from this death inside.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carter D. Holloway

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 32
Adresse : Asylum
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power: en cours de reflexion
remember me:

MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Dim 22 Juil - 20:04

calin calin heart2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isvàn Kossuth

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 18
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Dim 22 Juil - 22:28

Rodan Sherman a écrit:
Charlotte Riley, élue personnalité du mois de juillet

Je les vois bien fêter l'anniversaire de leur divorce study

king LIKE A BOSS !!!
Je suis tellement fière d'elle pour vous avoir impressionner à ce point.
PTDR, excellente idée ça ! (tout est bon pour la picole de toute manière)

Merci Emma. <3
Faudra se trouver un lien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carter D. Holloway

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 32
Adresse : Asylum
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power: en cours de reflexion
remember me:

MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Lun 23 Juil - 2:24

Of course mylady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodan Sherman
SEARCH AND DESTROYI'm no hero, guilty as charged.
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power: contrôle du flux sanguin.
remember me:

MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Lun 23 Juil - 14:29


_________________

You remind me of a time when I felt alive.
Dead inside. My heart and soul flatlines, put your mouth on mine and bring me back to life. Dead inside, no other satisfies. My blood runs dry, take my life. Save me from this death inside.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isvàn Kossuth

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 18
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Dim 5 Aoû - 20:43

Ma fiche est terminée. En principe. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopeia Buckhurst
SICK AS MY SECRETS
but never going to tell.
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 83
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Dim 5 Aoû - 21:23

C'est tout parfait 21 Je valide, madame

Charlize Wanstead a écrit:
Elle reporta son attention sur Rodan qui visiblement avait fini de menacer de mort le directeur ainsi que sa famille sur 5 générations pour revenir auprès des siens.


_________________

    how did this begin and turn in such inhumanity?
    Here I begin to fail the steps of a battle without sense. I've nearly began to understand as I grown my way. There is no light out of all the places, there is no sign of our help, there is no time and a chance of relations. What if I choose to live? Living in a dangerous womb.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodan Sherman
SEARCH AND DESTROYI'm no hero, guilty as charged.
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power: contrôle du flux sanguin.
remember me:

MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Dim 5 Aoû - 21:48

mdr mdr mdr mdr mdr
Damn, j'aime tout dans cette fiche 21

Charlize Wanstead a écrit:
S’humectant les lèvres, elle leva les sourcils et un sourire s’étira sur ses lèvres alors qu’elle se rapprochait à nouveau de lui, déposant des baisers dans le cou, remontant ce dernier pour mordiller son lobe d’oreille. Entre deux baisers, elle lui murmura comme si elle tentait de l’hypnotiser. « Une école privée lui permettrait d’obtenir toutes les cartes en main pour faire ce qu’il voudrait faire, sans la moindre pression de notre part et de la part des professeurs. Une école privée lui permettrait d’obtenir la sécurité, sans devoir craindre pour de quelconque instabilité. Tu ne penses pas ? Ca nous a fait du bien. » Elle sourit en l’entendant grommeler de plaisir lorsqu’elle glissa sa main sous sa chemise, remontant jusqu’à son torse alors qu’il levait sa main pour la perdre dans ses longs cheveux bruns. Finalement, d’un mouvement brusque, il l’attrapa par la taille afin de l’allonger sur le canapé, la surplombant de sa hauteur. Elle poussa un petit cri de surprise alors qu’elle plongeait son regard dans celui de son époux, se délectant de s’y noyer comme à chaque fois.


Charlize Wanstead a écrit:
« Ils t’ont appelé aussi ? Ce n’était pourtant pas la peine. » Le regard bleu de son ancien mari aurait pu la geler sur place si elle y avait été sensible. « Je suis son père. Bien sûr qu’ils m’ont appelé. » « Ce n’est pas ce que je voulais dire. » L’irritation pointait clairement dans sa voix. Leur fils était blessé et ils trouvaient encore le moyen de se disputer.

_________________

You remind me of a time when I felt alive.
Dead inside. My heart and soul flatlines, put your mouth on mine and bring me back to life. Dead inside, no other satisfies. My blood runs dry, take my life. Save me from this death inside.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isvàn Kossuth

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 18
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Dim 5 Aoû - 22:02

calin Merci !!!
Il fait toujours dans la modération, Rodan. Toujours dans la modération.

Mooooooouhhhhhh, j'étais pas sûre que ça t'aille en plus. 21
Je suis contente que ce soit le cas alors.
Y a pas de passion sans dispute dirons nous. :out:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodan Sherman
SEARCH AND DESTROYI'm no hero, guilty as charged.
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power: contrôle du flux sanguin.
remember me:

MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Dim 5 Aoû - 22:09

Bien sûr que si ça me va, non mais oh
Ils n'ont jamais eu une relation platonique, que ce soit en amitié ou en amour, donc...

Charlize Wanstead a écrit:
♦️ Elle n'est pas proche du reste de sa famille : sa mère ne supportait pas la préférence que lui donnait son père et sa soeur n'a pas supporté qu'elle lui prenne ce qui lui était destiné. De fait, les relations sont au minimum. ♦️ A l'adolescence, elle s'est forgé son caractère critique. Elle n'a eu de cesse de critiquer tout et tout le monde, notamment les petites amies de Rodan. ♦️ Même s'ils se connaissaient depuis toujours, ça a été un peu une surprise pour tout le monde lorsque Rodan l'a épousé. ♦️ Elle a perdu sa virginité à 14 ans dans le placard de Miss Evanovitch, leur vieille fille de professeur de français. Pas très glorieux et pas inoubliable. Elle se souvient surtout avoir bataillé pendant des heures pour retirer les particules de craie de ses cheveux.
21
Mention spéciale pour le dernier point mdr mdr
Je ne sais pas qui était le polisson mais quand Charlie avait 14 ans, Rodan en avait 21

_________________

You remind me of a time when I felt alive.
Dead inside. My heart and soul flatlines, put your mouth on mine and bring me back to life. Dead inside, no other satisfies. My blood runs dry, take my life. Save me from this death inside.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isvàn Kossuth

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 18
Date d'inscription : 21/07/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    Dim 5 Aoû - 22:15

This ship. I like it.

04 Un de la bande un peu plus âgé qu'elle, genre 16 ans. Type rebelle qui fumait un peu trop de shit. Il aurait pas dû fumer avant qu'ils rentrent dans le placard d'ailleurs. Ca aurait peut été un peu plus inoubliable pour Charlie. boulets
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »    

Revenir en haut Aller en bas
 
charlize ♦ « goûter toutes les fleurs du mal pour ne plus y revenir. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les algues font-elles des fleurs ?
» Obsèques et achat de fleurs - D6257 ?
» Réveil nocturne
» Les Fleurs de Bach
» Les fleurs du jardin de la résurrection et la paix du Ressuscité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Action Heroes :: COME HERE FANTASTIC :: WHO ARE YOU ? :: JUST BE WHO YOU ARE-
Sauter vers: