Partagez | 
 

 GD | my hands are red.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grant Deverell
DOGSBODY
egomaniac profesionnal prick

avatar

Nombre de messages : 176
Age : 28
Date d'inscription : 10/04/2012

I'm (no) Superman
power: manipulation mentale.
remember me:

MessageSujet: GD | my hands are red.   Lun 20 Avr - 22:33


Grant Deverell
trente-six ans ■ San Angelo, Texas ■ commandant de police au sein de la SAPD ■ divorcé

    MY ANGEL LIES TO ME AND TELLS ME I'M DREAMING.

      CAPACITÉS :
      L’assemblage génétique de l’ADN de ses deux parents, qui n’étaient pas des mutants mais des enfants de mutants, a conféré à Grant le pouvoir de manipuler à sa guise les esprits humains. Il ne peut pas obliger directement quelqu’un à faire ou dire quelque chose, toutefois il sait générer une réalité alternative qu’il envoie dans le cerveau de sa victime qui ne sait dès lors plus distinguer le faux du vrai. Il peut se contenter de produire un mirage, un cauchemar tiré des plus grandes peurs de la personne qui lui fait face, tout comme il peut aussi influencer les faits et gestes qui se répercutent dès lors dans le monde réel. Il n’utilise pas son don très souvent, néanmoins il a pu le travailler depuis vingt ans et peut désormais créer des hallucinations capables d’être partagées entre plusieurs esprits. Toutefois, il garde cette prouesse pour lui, par crainte d’être forcé à l’utiliser à des fins qu’il ne contrôlerait pas lui-même.

      RECENSEMENT : OUI [ ] NON [x]
      Monsieur Deverell est une personnalité haut placée sur la liste des sbires du gouvernement, il serait très dangereux pour lui de dévoiler officiellement sa possession d’un pouvoir. Pas une âme qui vive, sur son lieu de travail, ne connaît son secret. Les seules personnes au courant sont celles qu’il côtoie au sein de l’organisation terroriste dont il fait partie ; et encore, même là, il s’arrange pour faire profil bas malgré sa position de « bras gauche » du leader. Se faire recenser signifierait sans aucun doute sa mort, or un Grant mort ne serait d’aucune utilité.


    AM I A GIFT ? AM I A CURSE ?
    Il s’est marié très jeune, dès la sortie de l’université, avec son amour de lycée. Sauf que leur histoire, qui avait pourtant duré cinq ans, s’est terminé en divorce au bout de six mois de mariage.✖ Il n’a jamais eu de relation sérieuse depuis, puisqu’il préfère se concentrer sur sa carrière. ✖ Il aimerait beaucoup passer inaperçu mais son mètre quatre-vingt-onze joue en sa défaveur. Alors il en joue, tant qu’il le peut. ✖ L’humour n’est définitivement pas une de ses qualités. ✖ Il sait qu’il ne devrait pas, mais il fume beaucoup. Au lieu de se payer des vacances, il consume un paquet et demi par jour. ✖ Il n’a pas peur de grand-chose, toutefois l’eau est un élément qui le terrifie. ✖ Il gagne un bon salaire, toutefois une grande partie passe dans l’achat de biens pour son organisation. Le reste fait sagement des petits dans la plus grande banque de San Antonio. ✖ Il ne boit pas de café, que du thé. ✖ Il est pansexuel, c’est-à-dire qu’il est attiré par tout être humain qui lui tape dans l’oeil. Mais il n’en reste pas moins très difficile, d’où le peu de fréquentations, même passagères, qu’il accumule. ✖ S’il peut apparaître comme froid et distant, il est toutefois facilement touché par les personnes dotées de handicap. Il éprouve ce besoin constant de protéger ceux qu’il estime affaibli par Dame Nature. Cette tendance a commencé durant son enfance, avec son meilleur ami de l’époque, Aiden Melton, et ne semble toujours pas éteinte puisqu’il s’est pris d’affection pour un jeune garçon sourd, le fils de Silas Fearnley.


    I DON'T HAVE ANYTHING TO HIDE.
      AVATAR : James D’Arcy (désolée).
      PSEUDO : Corpse Heart.
      Où avez-vous connu le forum ? Sous l’un des sabots de Sleipnir.
      What else ? On y croit (??)


_________________

I've turned into a monster; and it keeps getting stronger.

If I told you what I was, would you turn your back on me? And if I seem dangerous, would you be scared? I get the feeling just because, everything I touch isn't dark enough, that this problem lies in me.


Dernière édition par Grant Deverell le Sam 2 Mai - 18:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grant Deverell
DOGSBODY
egomaniac profesionnal prick

avatar

Nombre de messages : 176
Age : 28
Date d'inscription : 10/04/2012

I'm (no) Superman
power: manipulation mentale.
remember me:

MessageSujet: Re: GD | my hands are red.   Lun 20 Avr - 22:33

    A STORY THAT WILL TORTURE YOUR THOUGHTS BY DAY AND POISON YOUR DREAMS BY NIGHT.

    Maximilian Turner était un homme bon. Maximilian Turner était un individu décrit comme sympathique par ses voisins et connaissances, père de famille aimant, mari fidèle, avec un casier judiciaire vide, pas même une contravention pour stationnement interdit. Maximilian Turner était le stéréotype de l’homme que l’on ne voyait que dans les spots publicitaires, à cette différence qu’il existait pour de vrai, et marchait à cet instant précis en direction d’un nouveau fleuriste qui venait d’ouvrir à quelques blocs de son domicile. Il salua les quelques clients ainsi que le propriétaire des lieux avant de jeter son dévolu sur une magnifique, quoiqu’imposante, composition florale aux couleurs printanières. Mon épouse va adorer, songea-t-il tandis qu’il sortait de la boutique pour reprendre son véhicule et conduire vers le lieu de travail de Mrs Turner. La circulation était difficile en ce mardi après-midi, tous les habitants de San Antonio semblaient s’être donné le mot pour se rendre au même endroit que lui. Toutefois, Maximilian n’était pas stressé, il avait tout son temps à partir du moment où il parvenait à voir sa femme avant la fin de son service. Il parvint à destination, se gara sur le parking prévu pour les clients et pénétra à l’intérieur de la banque avec un large sourire engageant. Il ne remarqua pas les regards inquiets que plusieurs personnes lui lancèrent à son entrée, ni l’agent de sécurité qui s’avança vers lui. Il se dirigea directement vers l’accueil et demanda à voir la directrice de la banque, sa femme. Le visage de la secrétaire se décomposa alors qu’elle cherchait du soutien dans le regard de l’agent de sécurité qui s’était rapproché d’eux, mais elle appela Mrs Turner pour une urgence. Celle-ci descendit aussi rapidement que l’ascenseur le lui permit et elle accourut vers son mari en criant son prénom. Dès la seconde où elle posa sa main sur le bras de ce dernier, qui lui souhaitait une joyeuse fête des mères avec un large sourire et des yeux pétillant, une lumière aveuglante engloba le bâtiment. Puis un noir total enveloppa Maximilian Turner.

    *

    « Maximilian Turner, quarante-deux ans, marié, père de trois enfants, casier judiciaire vide, aucun souci avec la justice avant ça. Les médecins et infirmières ont essayé de lui parler mais il semble n’avoir aucun souvenir de l’attentat. » Grant Deverell hocha la tête, les joues creusées par la gravité du moment. Il fixa le patient sur le lit d’hôpital à travers la vitre de la chambre, bras croisés devant lui. « C’est le seul survivant. Comment a-t-il fait ça ? C’est un mutant ? » L’agent sur sa gauche secoua la tête de gauche à droite. « Ses résultats sont revenus négatifs, à moins qu’il s’agisse d’une nouvelle mutation, ce type est aussi humain que vous et moi. » Le commandant arqua un sourcil à cette remarque avant de pénétrer dans la chambre par la porte automatique qui s’ouvrit sur lui. Le patient leva un regard de biche perdue, un bras levé puisque retenu par une paire de menottes. « Je lui apportais des fleurs, je vous jure sur tout ce que j’ai de plus cher, c’était un cadeau, pour la fête des mères, » se défendit-il dans l’immédiat, ce qui n’impressionna par le policier qui balaya ses remarques d’un geste las de la main. Il récupéra son dossier médical glissé au pied de son lit et en prit connaissance par une lecture rapide avant de le reposer. « Quarante-sept morts, dix-huit blessés graves aujourd’hui entre la vie et la mort, dont six enfants. A cause de vous, Monsieur Turner. » L’homme secoua vigoureusement la tête pour se défendre, ce qui augmenta son rythme cardiaque et fit biper les machines auxquelles il était relié. « Des dizaines de témoins, autant de caméras de sécurité, vous placent sur les lieux du crime à l’heure précise de l’explosion. Comment osez-vous prétendre n’avoir rien fait ? N’avez-vous aucune conscience, Max ? » Il se pencha sur le prévenu qui ouvrit de grands yeux choqués tandis que dans son esprit défilaient les images du carnage qu’il avait causé en apportant son paquet. « Ma... Ma femme... Je voulais lui offrir un beau bouquet... Et je l’ai tuée... » Il éclata en sanglots sitôt ses mots énoncés et se prit le visage dans sa seule main utilisable. Grant le détailla avec une expression de dédain avant de se retourner en entendant la porte s’ouvrir dans son dos.

    « Je vais vous demander de vous éloigner de cet homme et de cesser de lui parler jusqu’à ce que son avocat arrive. » La voix familière de son ex-femme le fit grimacer de dégoût. « Tu es descendue de ton trône exprès pour me voir ? » Taleisha leva les yeux au ciel avant de croiser les bras, le toisant de toute sa hauteur. Elle travaillait au dernier étage de l’hôpital, au bureau des finances, mais aimait passer du temps avec l’équipe médicale, d’où sa présence aux urgences. « J’ai senti ton odeur nauséabonde de flic véreux, oui, mais ne te flatte pas trop, j’ai appelé Aiden. » Elle ne précisa pas que celui-ci avait décliné le cas, d’une part parce qu’il était déjà sur une affaire, d’autre part parce qu’il ne prenait que les clients mutants. Toutefois, son manège fonctionna puisque Grant se fendit d’une grimace encore plus affectée. Il appela l’agent resté en dehors de la chambre, lui indiqua de continuer de surveiller le patient jusqu’à l’arrivée de son avocat. « Il n’a aucune chance, son ADN était partout sur les explosifs, » siffla-t-il à Taleisha quand il arriva à sa hauteur. « Toi qui détestes autant les mutants, ça ne te vient pas à l’esprit que l’un d’entre eux puisse être derrière tout ça ? C’est leur marque de fabrique, ne me dis pas que tu ne les soupçonnes pas. Seul un monstre a pu faire ça, et l’homme dans ce lit est loin de correspondre au profil. » Il bloqua un instant sur les lèvres pulpeuses de son ex-femme, qui mettait le doigt sur la vérité, avant de hausser les épaules d’un air las. « Je ne peux pas arrêter quelqu’un sous prétexte d’avoir une intuition. Les preuves sont contre lui, c’est lui qui prendra. Sauf s’il nous dit d’où lui viennent ses ordres. » Il jeta un coup d’œil peu discret dans son décolleté plongeant, ce qui tira un soupir de lassitude de la part de la trentenaire. Il l’entendit le traiter de connard lorsqu’il sortit de la chambre et sourit. Si seulement elle pouvait se douter qu’elle venait d’avoir sous les yeux le monstre dont elle parlait.

_________________

I've turned into a monster; and it keeps getting stronger.

If I told you what I was, would you turn your back on me? And if I seem dangerous, would you be scared? I get the feeling just because, everything I touch isn't dark enough, that this problem lies in me.


Dernière édition par Grant Deverell le Dim 10 Mai - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: GD | my hands are red.   Mer 22 Avr - 19:37

Alors, on arrive pas à garder sa femme ? boulet2
Revenir en haut Aller en bas
Grant Deverell
DOGSBODY
egomaniac profesionnal prick

avatar

Nombre de messages : 176
Age : 28
Date d'inscription : 10/04/2012

I'm (no) Superman
power: manipulation mentale.
remember me:

MessageSujet: Re: GD | my hands are red.   Mer 22 Avr - 19:55

Au moins on a déjà connu une femme... 18

_________________

I've turned into a monster; and it keeps getting stronger.

If I told you what I was, would you turn your back on me? And if I seem dangerous, would you be scared? I get the feeling just because, everything I touch isn't dark enough, that this problem lies in me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: GD | my hands are red.   Mer 22 Avr - 20:45

J'ai cru que t'allait dire 'oui, mais j'ai pas perdu la vue' mais je crois que ça c'est piiiiire
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GD | my hands are red.   

Revenir en haut Aller en bas
 
GD | my hands are red.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La bible falsifiée par la traduction
» open hands !
» la frangine ▲ well my heart is golden, my hands are cold
» Samuel - they keep whispering

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Action Heroes :: COME HERE FANTASTIC :: WHO ARE YOU ? :: JUST BE WHO YOU ARE-
Sauter vers: