Partagez | 
 

 Catches the truth | Pv. William E. Nash

Aller en bas 
AuteurMessage
Serah C. Baxter
    Carolyn
      Parfois, toute une vie se résume à un geste fou.

avatar

Nombre de messages : 82
Age : 26
Date d'inscription : 29/11/2009

I'm (no) Superman
power: Absorber temporairement les capacités de n'importe quel animal ou super héros à proximité.
remember me:

MessageSujet: Catches the truth | Pv. William E. Nash   Dim 15 Avr - 20:13



Bon cela devait faire maintenant que Serah était séparée de son ex-petit-ami, Aaron Barnes. La rentrée s’était annoncé des plus contructives. D’ailleurs, elle avait autres choses en tête. Elle avait travaillé durant toutes les vacances d’été dans divers stage. La jeune femme était vraiment heureuse opour une seule et bonne raison. C’était qu’elle avait trouvé un petit boulot dans la rédaction et cela concordait avec ses heures de cours. Bon cela n’était qu’une petite partie… En réalité, elle était surtout heureuse d’avoir retrouver sa cousine éloignée. Durant les vacances, elle avait croisé plusieurs fois son enseignant. Elle avait jamais tellement osé commencer la conversation. Le jour de la rentrée, elle avait pris son programme. Son regard s’était arreté sur les cours qu’elle avait Monsieur Nash. La jeune femme s’était rendue à ses cours. Cela lui arrivait de se perdre en route. Elle décliquait du cours pour faire attention plus à ses yeux ou encore à sa tenue. Généralement, une de ses amie lui donnait un coup de pied pour lui faire reprendre la réalité. Serah était une élève appliquée. Elle travaillait dure pour joindre boulot et étude. Ce n’était pas une élève modèle… Enfin, ça dépendait des professeurs. La jeune femme ne comprenait jamais pourquoi elle perdait toujours des fois le fil pour regarder son professeur. Il l’attirait comme un aimant. La jeune femme savait toujours où il se trouvait dans la salle. Son amie l’avait surnommée le radar. Cela la fit beaucoup rire. La jeune femme se glissa dans les toilettes pour fille pour se remaquiller un coup. Elle prit ses affaire pour ressortir qu’elle croisa son ancien copain qui la regardait en faisant une grimace. Il ouvrit la bouche pour lui demander s’il y aurait une explication sur leur rupture. La jeune femme voulut passer pour continuer son chemin mal à l’aise. Il la retint par le bras pour la plaquer contre un casier. Il ne lui laissait pas le choix. Serah essayait d’être à la hauteur. Sa tête se leva pour le regarder dans les yeux.

« Aaron, je ne pense pas que ce soit le lieu et le moment pour ça… »

Le jeune homme ne dut pas tellement sa réponse pour taper sur le cassier à côté de sa tête. Elle devait juger que c’était le bon moment pour lui. La jeune femme le regardait d’un air insistant. Elle l’avait toujours aimé pour son côté mauvais garçon… Comme disait sa mère… Mais elle ne pouvait pas lui donner une raison. Elle avait fui sa relation avec lui. Il voulait vivre avec elle. La jeune femme avait senti qu’il n’était pas le bon, surtout quand elle l’avait vu embrasser une autre fille... Pour sa défense, il avait dit que c’était elle et qu’il était ivre… On parle d’une excuse… Elle ouvrit la bouche pour la refermer aussi tôt. Elle avait tout d’un coup envie de se faire toute petite pour échapper à la situation. Pourtant elle ne pouvait pas laisser la situation se dégrader.

« On en parle ce soir ? Tu passes prendre tes affaires à l’appartement ? »

Elle fronça les sourcils en évitant son regard. Elle espérait que quelqu’un allait passer pour la sortir de là, parce qu’elle n’aimait pas particulièrement la situation… Aaron rigola pour mettre ma main sur le menton pour lui faire lever la tête. Serah était bien obligé de le regarder du coup et ce fut effectivement le cas. Il la regarda pour lui dire qu’elle devait plaisanter. Elle hocha la tête négativement. Il lui hurla dessus pour lui dire que c’était elle. Il bougea sa main pour lui donner une baffe qu’il arrêta en entendant son nom. Le jeune homme dirigea sa tête vers la voix. Pendant je remerciais le ciel de cette intervention divine. Il murmura un : « Il commence à me taper sur les nerfs… Celui.-là. ». Il se retourna vers moi pour me dire qu’il passerait prendre ses affaires. Mon regard se dirigea vers la personne qui venait de me sauver la mise. Il s’agissait de Monsieur Nash. Il lui fallut peu de temps pour l’entendre lui dire de le suivre pour son dernier devoir. La jeune femme femme ne s’attarda pas à le suivre pour se rendre dans sa classe qui se trouvait pas loin de ça. Elle prit le soin de fermer la porte pour couper les bruit du couloirs, mais on pouvait toujours suivre les circulations à cause de la petite fenêtre. Elle s’aventura dans la classe en prenant tout de suite la défence.

« Je te remercie pour ton intervention. C’était vraiment gentil. Enfin, je vous remercie pour votre intervention, excusez-moi. J’aurais pas du. »

Serah venait de le tutoyer. Quel gourde. C’était vrai qu’il faisait parti des enseignents des plus craquant, enfin c’était le seul pour elle. Elle se perdit à le regarder un moment pour finir par mettre ma main sur son front pour remettre une de ses mèches rebelles derrière son oreille. Elle se rapprocha de son bureau pour se retrouver pas loin de lui. La jeune femme n’avait aucune idée pourquoi elle s’était autant rapproché de lui. Elle recula un pas pour reprendre un peu de distance. Son regard essaya d’affronter le sien, mais elle finit par admirer ses yeux. Un sourire s’installa sur son visage. Elle détourna son regard pour essayer de se concentrer un peu. Elle devait réussir à se contrôler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William E. Nash

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 27
Adresse : 1252 C
Date d'inscription : 07/04/2012

I'm (no) Superman
power: Electrokinésie!
remember me:

MessageSujet: Re: Catches the truth | Pv. William E. Nash   Lun 16 Avr - 17:36


Cela fait maintenant un an que je suis au poste de professeur dans cette université prestigieuse. Les élèves sont vraiment très sympathiques et mes collègues sont plutôt sérieux. Tout dépend de leur matière d'enseignement. Il y en a qui sont totalement stricts avec leur classe alors que d'autres sont beaucoup plus décontractés. Moi par exemple, je suis l'un des professeurs les plus zen de l'université. Je ne suis pas quelqu'un de très strict sauf lorsque l'on m'énerve. Un élève en particulier me casse les bijoux de famille. Il s'appelle Aaron Barnes et l'année dernière, il n'arrêtait pas de m'énerver. Ce n'est pas à cause de la jolie petite étudiante qui se trouvait être la petite copine de celui-ci. Bon d'accord ! Il y a bien entendu une relation entre elle et le fait que j'emmerdai son ex. Oui son ex ! Je suis le voisin de mon élève préféré et j'ai tout entendu. Il faut dire que les murs ne sont pas aussi épais que l'on peut croire. Bref ! J'ai entendu dire qu'ils n'étaient plus ensemble depuis un certain temps maintenant. Très bonne nouvelle, car j'allais peut-être pouvoir foncer. Non je plaisante ! Je n'ai pas envie de me faire virer de cette université à cause d'une relation avec une élève. Mon père avait failli se faire renvoyer à cause de cela. Il avait eu de la chance, car le proviseur était cool à l'époque. Celui qui dirige cette université aujourd'hui est un homme très strict, mais appréciable au fond de lui. Il faut le connaître pour dire cela. Après tout ! C'est grâce à lui que j'ai obtenu ce poste. En dehors de ça, il m'invite souvent à manger avec lui au réfectoire ou bien dans des restaurants lorsque nous avons le temps. Il me considère comme sont propre fils, comme il me l'a si bien dit. Je ne sais pas si le fait d'avoir des pouvoirs le dérange, mais il n'a aucun préjuger sur les mutants. Il m'a souvent dit qu'il se moquait bien des mutants, tant qu'ils ne l'attaquent pas. S'il y a bien une personne en qui j'aurai confiance, c'est bien lui.

Justement, je venais de sortir de son bureau après avoir bu un café en sa compagnie. J'étais vraiment heureux de ce boulot vraiment intéressant. J'avais en main des devoirs corriger et je devais trouver mon élève préférée. Oui ! C'est bien de Serah Baxter que je parle. Elle est vraiment une fille très doué en cours de photographie et de langue. Elle a obtenu la meilleur note de la classe une nouvelle fois. Vraiment très prodigieuse cette élève. Elle me fait penser à moi lorsque j'étais encore étudiant. Elle pourra devenir une femme brillante à l'avenir. Après, faudra voir ça sur la durée. Je me trouvais dans un des nombreux couloirs de l'université et je cherchais la jeune Serah. Au bout d'un moment, j'entendis quelqu'un frappé sur un casier et cela m'interpella. Je devais aussi faire régner l'ordre dans cette université afin de garder le matériel en état. Lorsque j'arrive enfin à l'endroit du vacarme, il y avait le jeune Aaron et Serah en train de discuter. Enfin, le jeune Barnes était plus en train de vouloir frapper la jeune femme qu'autre chose. Une sensation étrange me parcourra le dos.. Une décharge électrique. Sans le vouloir, mon pouvoir commençait à ce réveiller. Il voulait éclater, mais avec un bon contrôle mental, j'ai réussi à me calmer.

- Barnes ! Je sais que je vous emmerde ! Alors, maintenant vous allez me faire le plaisir de partir loin de mademoiselle Baxter ! Je ne veux plus vous voir à côté d'elle. Est-ce que c'est clair ?

Bien entendu, Aaron Barnes partie en marmonnant dans mon dos, mais cela m'étais égal. Je fis signe à la jeune femme de me suivre à mon bureau afin de lui parler. Je voulais lui parler de sa nouvelle note en cours de photographie. Enfin arriver dans mon bureau, je ferme la porte derrière elle afin d'être un peu plus tranquille. Elle me regarda et me parla comme si j'étais son pote. De toute façon, je m'en fiche complètement de la façon dont on me parle. Tant que l'on reste polie avec moi, tout va pour le mieux. Elle me fixa comme si j'étais un trophée que l'on admirerait pendant des heures. Elle s'avança puis recula.. Assez étrange comme réaction je dois l'avouer. Je répondis tranquillement en me posant sur une table..

- Ce n'est pas grave ! On n'est pas en cours pour le moment, alors vous pouvez me parler comme vous le voulez. Bon ! Je vous ai fait venir pour vous parler de votre note en photographie. Très très très.. Parfait ! Vous avez obtenu la meilleur note de la classe encore une fois. Je vais devoir vous donner une médaille si ça continue..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serah C. Baxter
    Carolyn
      Parfois, toute une vie se résume à un geste fou.

avatar

Nombre de messages : 82
Age : 26
Date d'inscription : 29/11/2009

I'm (no) Superman
power: Absorber temporairement les capacités de n'importe quel animal ou super héros à proximité.
remember me:

MessageSujet: Re: Catches the truth | Pv. William E. Nash   Lun 16 Avr - 22:04



Un sourire s’intalla à la remarque de Monsieur Nash. La jeune femme était vraiment attirée par lui. Elle ne pouvait pas l’expliquer. Cela ne la rendait pas folle, mais elle savait qu’elle pouvait perdre le contrôle pour peu de chose. Ses sentiments, un simple regard, la jeune femme ne savait pas manipuler ces pouvoirs et cela s’influençait souvent sur son comportement. Elle essaya de regarder les feuilles qui se trouvaient sur la table. La jeune femme travaillait dure pour pouvoir avoir de telle note. Serah ne connaissait pas beaucoup le mot « sortie ». Elle sortait très rarement. Généralement, c’était toujours Aaron qui avait réussi à la pousser. La jeune femme dériva dans ses pensées pour se rappeler du bal de fin d’année. Elle se coupa directement. Elle continua d’écouter son professeur, sans essayer de le dévorer des yeux. Elle devait rester stoïque et calme. Pourtant, elle ne réussit pas. Il finit pas lui dire que si elle continuait comme ça elle aurait une médaille. Son sourire s’élargit sur son visage pour montrer que cela ne lui déplaisait pas. Mais en même temps, elle n’avait pas envie de créer des révalités vis-à-vis de ses camarades. Elle ouvrit la bouche pour lui dire quelque chose. Elle allait le regretter aussitôt.

« Vous pouvez toujours m’offrir une médaille maintenant. Il y a personne et comme ça… On pourra pas te…vous dire qu’il y a du favoritisme. Quoi que une médaille, c’est emcombrant à la longue… »

Serah ! La jeune femme se rendit compte de ce qu’elle venait de dire. Elle avait envie de crier au monde sa stupidité. Elle croyait quoi par là. Pourtant, c’était pas sa faute. Quand il était dans les parages, elle arrivait rarement à se contrôler. C’était comme ça. Elle commençait à avoir des doutes. Jamais, elle n’avait ressenti un telle besoin envers une personne. La jeune femme s’approcha d’un pas pour regarder si personne ne se trouver dans l’angle de la fenêtre. L’étudiante se retourna pour regarder son professeur. Il était simplement posé sur une table. Elle n’avait pas le droit de s’avancer vers lui. Son esprit céda au pouvoir de son corps. Serah s’approcha de lui pour se retrouver juste en face de lui. Elle leva sa main petit à petit pour la poser sur son visage. Elle ressentit comme un courant. Une attirance plus forte qui emmanait de lui… La jeune femme souleva ses pieds pour poser ses lèvres sur les siennes, son regard encore en train de scruter son regard, pour finalement l’embrasser comme elle l’avait fait durant le bal. Elle se sentait hypnotiser. La jeune femme déplaça sa main pour se mettre sur son corps, pour s’aider à reculer légèrement. C’était un professeur parfait. Elle se réctifia directement intérieurement. Il était l’homme le plus parfait qu’elle ait connu, même si elle voulait pas le cacher. Elle murmura une pensée, une déduction qu’elle avait souvent pensé sans ce que soit vraiment le cas. Un murmure remplit de conviction. C’était le seul moyen d’expliquer le fait qu’elle était autant accro et qu’elle pouvait perdre le fil aussi facilement.

« Je suis sûr que tu es un mutant.»

Ses yeux se déplacèrent pour pouvoir capter et le regarder dans les yeux. Elle ne comprit pas tout de suite ce qu’elle venait de dire. Il lui fallut plusieurs minutes pour se rendre compte à quel point. C’était stupide ce qu’elle venait de dire. Pourtant, elle ne se corrigea pas. Elle venait de dépasser largement la frontière. La jeune femme ne s’était jamais comporté comme ça. Mais depuis le début de l’année, être dans sa classe, c’était comme regarder une guimauve se dandiner, sans pouvoir la manger. Il était le fruit d’un désir interdit. Il était son professeur. Elle ne pouvait pas. Elle recula de qulques pas en arrière. Elle venait de faire une erreur. Comment pouvait-elle expliquer son comportement. C’était assez difficille à le dire. Toute fois, elle ne voulait pas le perdre des yeux.

« Je n’aurais pas du dire ou faire ça. Je suis désolée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Catches the truth | Pv. William E. Nash   

Revenir en haut Aller en bas
 
Catches the truth | Pv. William E. Nash
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» spread the truth
» La théorie de William-Guy Carr
» Bible de William Bedell
» (1998) UFO's The Hidden Truth
» Les tombes : Napoléone de Montholon et John William Miller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Action Heroes :: DOWNTOWN SAN ANTONIO :: UTSA DOWNTOWN CAMPUS-
Sauter vers: