Partagez | 
 

 Serah C. Baxter | Il n’y a pas plus aveugle que celui qui se nourrit de ses illusions.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serah C. Baxter
    Carolyn
      Parfois, toute une vie se résume à un geste fou.

avatar

Nombre de messages : 82
Age : 25
Date d'inscription : 29/11/2009

I'm (no) Superman
power: Absorber temporairement les capacités de n'importe quel animal ou super héros à proximité.
remember me:

MessageSujet: Serah C. Baxter | Il n’y a pas plus aveugle que celui qui se nourrit de ses illusions.   Dim 8 Avr - 0:43



Serah Carolyn Baxter
[url=http://]© cliffside-university, TUMBLR[/url]
21 ans ■ Américaine ■ Étudiante en journalisme ■ En couple

    MY ANGEL LIE TO ME AND TELL ME I'M DREAMING.


      VIE SOCIALE :

      Sociale, Têtue, Ouverte, Leader, Franche, Sincère, Courageuse & Téméraire

      Je suis tout le contraire de ma mère: Elle était discrète, solitaire, timide... Je suis une femme qui profite de la vie. Je sais quand il faut fermer sa bouche, ou bien non. Je n'ai pas beaucoup de la difficulté à aller parler avec les gens. Il m'aime assez d'ailleurs. Ma mère n'a pas tellement apprécié quand je lui ai fait un sacré coup de rébellion au collège... J'ai débarqué ma tenue de Cheerleaders pour lui dire que j'avais été prise dans l'équipe. Pourquoi ? Ma mère me disait qu'il fallait se montrer extrêmement prudent et discret. Je n'ai jamais suivi sa logique. Têtue ? Oh oui, désolée de vous le dire, mais je le suis à 100%. Je suis une vraie tête d'âne. Peut-être que si vous avez la fameuse carotte qui me fera avancer, je vous suivrais... Quoi que ? Je suis d'une nature à diriger les gens. Je n'aime pas les manipuler... Mais certain ont vu en moi une fille qui pourrait changer des choses. Je ne peux pas vous l'expliquer. Je faisais tout pour être gentille et délicate avec le monde. S'il y avait un membre perturbateur, j'étais très franche et sincère... Ce qui d'ailleurs fermer le clapet à la personne. On n'aime jamais voir ses défauts. Je vous avoue qui fallait avoir du courage pour prendre défense des faibles du lycée et piquer la place à la capitaine des Cheerleaders. J'étais une femme aimante et juste.


      Perverse, Rancunière, Vengeur masqué, Rebelle, Indécise, Réalisatrice dans sa tête.

      Comment ça je n'ai pas de défaut ? Je suis assez perverse dans ma tête, même si cela se voit pas... Très rancunière ? Je n'oublis jamais un affront. Je peux me venger à tout moment. Je suis assez intelligente pour toujours me rebeller dans les moments opportuns. Il m'arrive aussi de mentir des fois, pas souvent, mais ça m'arrive... Après, aux niveaux des garçons, je bloque. Si on parle sentiment avec eux... Là, je fuis. J'ai peur de m'engager dans une relation. Je suis un mutant. Je ne peux pas accorder ma confiance aussi facilement. Je n'ai jamais été une fille vraiment bien avec eux. Et le défaut ultime... Je me fais sans cesse des films... Une relation qui commence... Hop. Un petit film pour savoir comment cela pourrait avancer et se finir. Idem, quand il y a des annonces où autres... C'est peut-être pour ça que j'ai envie d'aider toutes les personnes. J'ai peur de voir une mauvaise fin...

      CAPACITÉS :

      Absorber temporairement les capacités de n'importe quel animal ou super héros à proximité.

      Bon je vais être franche. Je suis comme un caméléon. C'est d'ailleurs comme ça que ma mère m'appelle. On s'est rendu compte que j'arrivais à absorber les capacités qui m'entouraient, que ce soit animal ou mutant. Heureusement que ce n'est qu'à proximité... Sinon je pense que je deviendrais une minie bombe nucléaire. J'arrive à stocker ce pouvoir. Bon je vous avouerais que je n'ai aucune maîtrise sur les pouvoirs que je détiens. Je dois toujours m'adapter. D'ailleurs si je veux utiliser un pouvoir ? Ce sera complètement un autre qui apparaîtra... Je vous garantis que cela n'est en rien un cadeau. Actuellement, le seul pouvoir que j'arrive à plus ou moins manipuler, c'est celui de ma mère, le pouvoir de l'invisibilité. Super, non ? Pas du tout, je vous jure qu'avoir une mère comme la mienne. Vous ne savez jamais si vous êtes seule ou non! Il y a encore une dernière chose à savoir sur celui-ci... Comme je ne suis pas maître de ce "don", il est très lié à mon humeur. Si je m'énerve, si j'ai peur... Mon autodéfense l'enclenchera.

      RECENSEMENT : OUI [ ] NON [x]
      Soyons claire... Ma mère n'a jamais fait confiance au règlement. Je l'ai suivis dans ses arguments. Pourquoi un mutant devrait avoir une puce pour savoir où il se trouve à tout moment ? Et pourquoi un mutant révolutionnaire est mal considéré ? Cela me dépasse vraiment. J'ai décidé de rester neutre. Je n'aide ni les rebelles, ni ceux du gouvernement. Comme ça, je suis sûre que, peut-être, ils m'oublieront ? Restons plus ou moins normale ? Après tout, qu'est-ce que c'est normal de nos jours ?



    A STORY THAT WILL TORTURE YOUR THOUGHTS BY DAY AND POISON YOUR DREAMS BY NIGHT.

    Toute histoire possède un commencement. Je vais commencer par vous raconter l'histoire de ma mère. Elle se nomme Mackenzie Kate Baxter. Cette jeune femme est un grand exemple. Elle n'était pas aimée dans sa jeunesse, un rébus de la société. Pourtant, cela la poussait à bosser pour devenir une des meilleures. Elle était brillante. C'est grâce à ça, qu'elle a pu partir pour aller étudier à l'université : Massachusetts Institute of Technology. Elle se consacra dans sa première année dans l'architecture, pour finalement se rediriger en astronomie. Elle rencontra là-bas mon père Matthew. Il se fréquentait durant plusieurs mois. Il était tout le temps collé ensemble. D'ailleurs, je n'avais pas de difficulté à la croire quand elle me disait qu'ils les appelaient les inséparables. Je trouvais cela romantique. Mon père a découvert en premier le secret de Maman. Quand il lui avoua ses sentiments, ma mère était tellement sous tension. Elle avait fait disparaître son bras. Vous imaginez la scène. Elle disparut de l'université pendant un an pour retourner à Boxton pour se rapprocher de son cousin qui lui montra qu'elle n'était pas si différente de lui. Cela lui faisait plaisir. Elle avait d'ailleurs merdé en dévoilant aux médias l'existence des mutants. Une femme, qui disparaît d'un coup des caméras de surveillance, je dois avouer qu'elle n'était pas très futée. Elle changea de couleur de cheveux pour un brun. Heureusement que la caméra était de mauvaise qualité...Elle avait rencontré un militaire qui se comportait en ange gardien. Mon parrain d'ailleurs, il l'a protégea et la conseilla pour que tout ce passe bien. C'est d'ailleurs grâce à lui qu'elle est retournée à l'université pour retrouver mon père. Mon père finit du coup en premier les études, trouvant un travail à Boxton pour que ma mère le rejoigne un an plus tard à la fin de ses études. Elle travaille du coup pour une agence qui est assez liée à la NASA. Il recevait des rapports et il devait travailler dessus. Ma mère reprit le contact avec son frère pour réunir les deux couples. Ce fut d'ailleurs ma cousine qui vit le jour avant moi : Andromache Baxter. Ma mère m'avait raconté un jour le coup fumeux qui s'était passé. Le père de Andromache était parti durant l'enfance de la jeune fille. D'ailleurs je suis née quand elle avait 6 ans. Ma mère n'avait pas perdu contact avec la mère de la jeune fille. Elle s'entendait bien semble, comme des meilleures amies. La mère de ma cousine éloignée fut très présente. Quand je suis née c'était en avril. Ma tante et Andromache vinrent me faire la visite. Ils eurent une réunion pour mon prénom. Mon père lui était aux anges. Il avait choisi mon deuxième prénom. Il savait que c’était important pour ma mère d’avoir un lien et que je puisse avec une famille sur qui comptait. C’est comme ça que je fus élevée. Je continuai de grandir pour devenir de plus en plus intelligente. J’apprenais à parler, à marcher et à tomber. J’ai toujours été d’une maladresse exceptionnelle. J’ai beaucoup passé de temps avec ma cousine (éloignée). On était comme des sœurs. C’est pour ça que je ne fais jamais attention à la distinction pour dire que c’est du côté éloignée de la famille.

    Les années passèrent. L'école fut un très grand chapitre dans ma vie. Comment ça ? Je vous explique. Quand on rentre dans l'école, on apprend à ce perfectionner, à savoir écrire et encore à approfondir comment on parle. Je peux vous dire que j'étais très contente d'aller et de me trouver des amoureux. Quand on est petit, c'est vraiment mignon, je peux te tenir la main ? Et on était toute contente. Je peux vous demander pourquoi cela ne pouvait pas rester comme ça, aujourd'hui ? Je rigole, un peu... D'ailleurs quand je rentrais dans l'adolescence vraiment, ma cousine partit et coupa les ponts avec la famille pour disparaître de la circulation. J'avoue qu'elle me manquait. J'ai eu du mal à me dire que je devais avancer sans elle, vu qu'elle était comme ma soeur. Ce fut la crise de l'adolescence. J'écoutais plus ma maman. Je rentrai dans les Cheerleaders. Je protégeais les faibles et je faisais attention à ma popularité. Je me recevais sans cesse des commentaires de la part de ma chère mère : « Tu dois faire attention, fait pas ça... Et blablabla ». Non, je sais que c'est une face. Ma tante a réussi à me calmer en me donnant des brides de nouvelles de Andromache des fois. Je dois avouer que ma vie au collège fut bien remplie. J'ai réussi à avoir d'excellentes notes, de prendre la place du capitaine des cheerleaders et de trouver un copain, cela ne dura pas longtemps. Après j'arrivai aux dernières années d'enseignement... Je m'attribuai au fil des années la sympathie des élèves. Je bossais aussi beaucoup plus pour pouvoir rentrer dans l'université que je voulais. Je me trouvais un cavalier pour le bal qui d'ailleurs devint mon copain. On s'entendait super bien. C'était vraiment un amour. Arrivée au bal de fin d'année, il m'accompagna au bal, mais il dut rentrer d'urgence à cause d'une maladie. On s'est disputé. Il est parti énerver. C'était bien parti la soirée. J'ai passé ma soirée à parler et à rigoler avec tout le monde. Quand le moment arriva enfin, je fus convoqué sur la scène pour qu'on voie toutes personnes qui étaient présentés pour le titre. Je fus à mon grand bonheur prise comme la reine du lycée. Ils me posèrent un diadème. Ils annoncèrent le roi de la soirée. C'est à ce moment qu'il y eut une grande surprise... Ce fut mon cavalier... qui était parti pour cause de maladie.




    Le directeur de soirée en rigolant avoua que j'avais le droit de choisir exceptionnellement une personne pour danser. Mon regard s'arrêta nette envers une personne. Un regard d'un bleu hypnotique, je me penchais pour avouer mon choix, tout en le pointant du doigt.

    - Désolée pour toi, mais tu vas m’accompagner pour cette danse.

    Ce fut un moment des plus magiques. Je me retrouvais dans ses bras pour danser sur une chanson qui faisait assez slow et entrainante à la fois. Faut dire que je me laissais bercer dans ses bras. C’était difficile à dire, mais je sentais comme un aimant qui m’attirait vers lui. Je n’avais pas envie de le quitter. C’était comme si on était fait pour être ensemble. Une attirance… surréaliste. Après le slow, on a continué de danser ensemble pour finir par nous embrasser. Ce fut avec lui que je me donnais pour la première fois. Je devais avoir 19 ans. On prit pourtant la décision de nous séparer un peu et de continuer de vivre chaque jour de son côté. Peut-être la distance, j’en savais rien. Je gardais ce moment magique pour moi.

    Je pouvais maintenant marquer un nouveau passage de ma vie. Je venais d'être pris dans l'université que je voulais pour pouvoir faire comme ma cousine et partir dans le journalisme. Ma mère me chassa de la maison pour que je vive. Elle me payait la moitié de mon appartement et les frais de l'université. Je travaillais comme serveuse le soir pour pouvoir payer ma nourriture et l'autre moitié de mon logement. J'allais avoir mes 20 ans en septembre. Quand je commençai les cours, je recroisais l'homme avec qui j'avais... Ce fut une grande surprise. Surtout quand on se rendait compte, qu'il donnait le cours. D'ailleurs, je pense que ce fut aussi le cas pour lui. La vie débordait de surprise. C'était vraiment hallucinant. Ma première année à l'université fut pleine de surprise. J'avais fait de nouveau ami, pourtant... J'avais changé. Il y avait plus de « faibles » à défendre. Je pense que j'avais mûri, entre mon travail le soir et les cours la journée. J'étais une femme responsable. J'avais trouvé un copain qui venait toujours dormir chez moi. J'avais toujours pris le soin de partir en avance de la maison pour pouvoir aller étudier dans la bibliothèque de l'école. Un jour, cela se passa autrement. Je décidais de rester au lit à moitié malade. Je pris quand même conscience que je devais aller au cours pour suivre. Je me préparais pour partir en prenant le soin de tout vérifier si j'avais bien fermé. C'est à ce moment précis où je fermais ma porte de mon appartement que mon voisin apparut. Le fameux professeur... Je ne restais là scotcher sur le sol. Cette impression recommença aussitôt. Cette attirance qui me liait. J'avais eu de la peine, mais depuis que j'avais déménagé. J'avais toujours ressenti une certaine aimantation. Je pris les jambes à mon coup pour aller en cours. J'oubliais de dire pendant les 4-5 derniers mois de l'université... Mon copain se faisait sans arrêt engueulé par le voisin. Je ne savais pas pourquoi... Je dois dire que j'évitais la conversation. Le temps avançait pour entendre sonner la dernière fois la cloche pour annoncer la fin de cette première année d'université. Je passais un stage dans une édition pour m'incruster dans le professionnel. Je donnais distribuer le courrier et j'ai eu de la chance de tomber sur ma cousine lors d'une enveloppe. Je n'avais pas prit la peine de regarder l'adresse. Ce fut une grande rencontre. On était toujours collé ensemble. Cela me faisait plaisir. J'avais renoué avec elle pour passer du temps avec elle. Mon poste de stagiaire changea après un mois pour être dernière un ordinateur à répondre aux lecteurs qui posaient des questions. Le patron me donnait assez d'argent pour pouvoir quitter mon poste de serveuse et payer mes charges de mon appartement et de nourriture. J'étais plus juste au fin de mois, mais c'était un vrai plaisir. J'allais commencer ma deuxième année, en ayant repris contact avec elle. Je pense que le pire dans cette histoire... C'est que je tombais dans la classe de photographie et sur les langues avec, comme professeur, mon voisin. Super non ?


    I'LL DO EVERYTHING IN MY POWER TO HELP YOU

    Je vous ai parlé globalement de mon histoire sans incorporer l’histoire avec mes pouvoirs. Je pense que vous devez savoir un peu ce qui m’est arrivé. Cela est très important pour comprendre pourquoi je suis des fois malade ou encore incontrôlable.

    J'ai découvert mes pouvoirs à l'âge de 7 ans. Ma mère était en train de faire des cupcakes et mon père jouait avec moi à cache-cache. Un jeu très simple, je ne sais pas ce que je lui trouvais à ce jeu. Il fallait seulement se cacher pour que l'autre nous attrape. Ah non, c'est toujours un jeu d'adulte internationale. Enfin... Je m'étais cachée dans mon armoire et au moment où mon père l'ouvrit. Il la referma comme si rien ne s'était passé. Il continuait à chercher. C'était tout le temps pareil. J'avais tellement envie qu'il ne me trouve pas que j'avais réussi à activer mon pouvoir pour la première fois. Je m'étais rendue invisible. Au bout d'un moment, je sortis en pleure pour aller vers mon père qui me passa à nouveau à côté. Puis il m'entendit couiner et pleurer encore plus fort. Il se retourna en panique pour constater que j'étais présente, mais... invisible. Il appela ma mère qui vint en vitesse. Elle regarda partout dans la pièce. Avec mes pleures, elle réussit à me retrouver en me mettant ses mains sur mes épaules. Elle me disait : « Ma chérie, c'est fini le jeu... Papa t'a trouvé. Tu veux plus te cacher non ? ». Je tournais la tête en même temps... Je redevenais visible sous les yeux ahuris de mes parents. D'ailleurs, ils s'engueulèrent toute la nuit sur mon cas. C'est à partir de ce moment que ma mère installa le règlement de la discrétion. Ma mère déduit que j'avais le même don. Cela la contredit quand j'eus l'âge de 11 ans. Maman venait de ramener un chat à la maison, un cadeau d'anniversaire...Je réussis à absorber ses capacités. J'étais agile et j'étais devenu bonne en sport... Devenant moins maladroite... c'était grâce à ça que j'avais réussi à rentrer chez les Cheerleaders. Cela m'aidait pour apprendre les mouvements, même si je tombais. Je tombais toujours d'une façon à retomber sur mes pieds, sur mes mains ou sur les deux en même temps. Avec la peur de tomber, cela s'activait normale. Par contre, si vous voulez une anecdote. J'avais essayé avec un oiseau... J'ai sauté du premier étage (de la véranda par terre). Les seuls résultats obtenus étaient les hurlements de maman et un poignet cassé... Cela arriva à 13 ans. Ils y eurent plusieurs phénomènes bizarres qui m'arrivèrent... C'est à partir de là que ma mère me surnommait le caméléon. Je m'adaptais. Cela ne changea rien à la vie familiale. On garda ça pour notre famille pour ne pas éveiller les soupçons. Andromache n'est pas au courant. On n'a jamais voulu parler de ça, même si je me doute qu'elle se doute un peu. Surtout quand j'ai dû lui expliquer pour le poignet. C'était quelques mois avant qu'elle parte à l'université. Il y a eu une autre rencontre, avec le professeur, enfin mon compagnon de bal qui avait dansé avec moi, voir plus... Cela reste entre nous. Mais je trouve bizarre l'attirance que j'éprouve à son égard... C'est vrai... Pourquoi je suis autant attirée ? En réalité, même si je ne le sais pas encore... C'est à cause de son pouvoir. Il capte et absorbe l'électricité. Il est comme le pôle négative et, moi, le pôle positif. C'est pour cette raison qu'on s'attire autant. Je compte bien le découvrir cette année vu qu'il est mon professeur.


    AM I A GIFT ? AM I A CURSE ?




    Now look at me, I'm sparkling
    A firework, a dancing flame
    You won't ever put me out again
    I'm glowing, oh woah oh
    So you can keep the diamond ring
    It don't mean nothing anyway
    In fact you can keep everything
    Yeah, yeah
    Except for me


    La liste des choses à connaître dans ma vie.

    1. Je suis assez sportive. Ayant été dans les Cheerleaders, je continue à aller dans des salles de sport pour me défouler. Quand j’étais petite ma mère m’avait emmené à des cours de dance classique qui dictait discipline.
    2. J’adore manger des hamburgers, des donuts à la vanille, des pancakes, des cupcakes… Faut dire que je suis une vraie américaine.
    3. Chaque matin, je pars toujours très tôt pour aller réviser à la bibliothèque.
    4. Je suis attirée par mon voisin. Quand une femme demande à un homme de monter les yeux pour la regarder dans les yeux… Mon regard lui regardait un peu plus bas quand il écrivait au tableau.
    5. Une rupture, avant les vacances, je ne pouvais pas avoir confiance en lui. Ça ne lui a pas plus… Faut que je sois moins lâche et que j’accorde ma confiance.
    6. Il m’est arrivé de vouloir sauver des vies, comme toute personne qui croit au superhéro… Pourtant, j’essaie de tout faire pour pas me faire remarquer.
    7. J’adore avoir mes écouteurs dans les oreilles. Je vous ai dit que j’étais une chanteuse de douche ? Même dans l’appartement, j’adore mettre la musique allumer la télé pour préparer la cuisine.
    8. À l’université, j’ai reçu une bourse pour faire le travail que je fais, même si ma mère m’aide.
    9. J’ai un poste de stagiaire qui a remplacé mon emploi de serveuse. Je m’occupe de répondre aux questions qu’on pose pour le magasin, service après vente.
    10. Il m’arrive de mener mes propres enquêtes pour découvrir ce qu’il se trame ou savoir qui a des pouvoirs dans mon entourage ? Ma confiance ? Elle est dure.
    11. Si vous voulais avoir ma sympathie… Vous pouvez m’apporter des Jelly Belly, peut-être que vous aurez la chance de savoir plus de choses pour moi.


    I DON'T HAVE ANYTHING TO HIDE.


      AVATAR : Dianna Agron
      PSEUDO : LillySun, Symphony Lips, etc, etc, Vous pouvez m'appelez Nadia. Si vous le voulez. ^^ mon prénom
      Où avez-vous connu le forum ? Il y a deux ans de cela et je reviens pour vous jouer de mauvais tour, mouhahahhahaha. Je sors.
      What else ?
      J'adore ce forum, je vous aime passionnément, à la folie, pas du tout ?. Et il est super. ^^


Dernière édition par Serah C. Baxter le Mar 10 Avr - 20:11, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucia Hernandez

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 28
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: Serah C. Baxter | Il n’y a pas plus aveugle que celui qui se nourrit de ses illusions.   Dim 8 Avr - 1:17

Une Baxter I love you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamala Moriarty
I WANT THE WORLD SET ON FIRE
avatar

Nombre de messages : 349
Age : 27
Adresse : River Walk Area.
Date d'inscription : 16/08/2009

I'm (no) Superman
power: « canary cry » and hypnotic voice
remember me:

MessageSujet: Re: Serah C. Baxter | Il n’y a pas plus aveugle que celui qui se nourrit de ses illusions.   Dim 8 Avr - 11:11

RE BIENVENUE I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doucereveuse.tumblr.com/
Liam Sudgway

avatar

Nombre de messages : 191
Age : 26
Adresse : 1250 C Beechwood Lane
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power: Healing
remember me:

MessageSujet: Re: Serah C. Baxter | Il n’y a pas plus aveugle que celui qui se nourrit de ses illusions.   Dim 8 Avr - 11:23

Bienvenue (officiel) cowboy cowboy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.spaceshipgraphics.com/
Andromache Baxter
I'm not a fool out
So you better run and hide

avatar

Nombre de messages : 3050
Age : 27
Adresse : R 1002 Wetmore Road.
Date d'inscription : 29/12/2008

I'm (no) Superman
power: ↪ force fields and psyonic bolts.
remember me:

MessageSujet: Re: Serah C. Baxter | Il n’y a pas plus aveugle que celui qui se nourrit de ses illusions.   Dim 8 Avr - 11:53

Bon retour à la maison I love you

_________________


    Is this the end of everything? or just a new way to bleed?
    « So go and tell all your friends that I’m a failure underneath if it makes you feel like a bigger man. But it’s my heart, my life that you're calling a lie. I’ve played this game before and I can’t take anymore. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hawkeye-barton.tumblr.com
William E. Nash

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 26
Adresse : 1252 C
Date d'inscription : 07/04/2012

I'm (no) Superman
power: Electrokinésie!
remember me:

MessageSujet: Re: Serah C. Baxter | Il n’y a pas plus aveugle que celui qui se nourrit de ses illusions.   Dim 8 Avr - 11:54

Coucou!!

J'ai hâte de voir ta fiche!! ^^

Gros bisous! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serah C. Baxter
    Carolyn
      Parfois, toute une vie se résume à un geste fou.

avatar

Nombre de messages : 82
Age : 25
Date d'inscription : 29/11/2009

I'm (no) Superman
power: Absorber temporairement les capacités de n'importe quel animal ou super héros à proximité.
remember me:

MessageSujet: Re: Serah C. Baxter | Il n’y a pas plus aveugle que celui qui se nourrit de ses illusions.   Dim 8 Avr - 14:10

Merciiiii pour votre accueil
Oui retour à la maison!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andromache Baxter
I'm not a fool out
So you better run and hide

avatar

Nombre de messages : 3050
Age : 27
Adresse : R 1002 Wetmore Road.
Date d'inscription : 29/12/2008

I'm (no) Superman
power: ↪ force fields and psyonic bolts.
remember me:

MessageSujet: Re: Serah C. Baxter | Il n’y a pas plus aveugle que celui qui se nourrit de ses illusions.   Mar 10 Avr - 17:15

Je valide, donc I love you

_________________


    Is this the end of everything? or just a new way to bleed?
    « So go and tell all your friends that I’m a failure underneath if it makes you feel like a bigger man. But it’s my heart, my life that you're calling a lie. I’ve played this game before and I can’t take anymore. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hawkeye-barton.tumblr.com
Serah C. Baxter
    Carolyn
      Parfois, toute une vie se résume à un geste fou.

avatar

Nombre de messages : 82
Age : 25
Date d'inscription : 29/11/2009

I'm (no) Superman
power: Absorber temporairement les capacités de n'importe quel animal ou super héros à proximité.
remember me:

MessageSujet: Re: Serah C. Baxter | Il n’y a pas plus aveugle que celui qui se nourrit de ses illusions.   Mar 10 Avr - 17:21

Trop cool ! Merciiiiii! =D
woo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Serah C. Baxter | Il n’y a pas plus aveugle que celui qui se nourrit de ses illusions.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Serah C. Baxter | Il n’y a pas plus aveugle que celui qui se nourrit de ses illusions.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vidéo-Témoignage : "Mary Kathryn Baxter nous décrit une visite terrifiante de l'Enfer" !
» Vidéo-Info : "Un Prêtre en Enfer - Une vision de Mary K. Baxter" !
» 3ème Avis éval Nouvelles à chute urgent
» Baxter, adorable BA X husky 11 mois yeux vairons (83)
» Vidéo récente de Joey Lomangino

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Action Heroes :: COME HERE FANTASTIC :: WHO ARE YOU ? :: JUST BE WHO YOU ARE-
Sauter vers: