Partagez | 
 

 Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucia Hernandez

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 28
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Sam 7 Avr - 13:34



Lucia (Luz) Hernandez
[url=http://]© Tumblr[/url]
27 ans ■ San Antonio ■ Technicienne de laboratoire à l'hôpital Trinity ■ Divorcée

    MY ANGEL LIES TO ME AND TELLS ME I'M DREAMING.

    VIE SOCIALE
    Quasi nulle - et entendons nous bien, dans les deux sens du terme. Luz a en effet tendance à fuir toutes formes de mondanités et a gâché le peu de relations qu'elle noue. Avec le temps, elle en est donc arrivée à la conclusion que moins elle se sociabilise, mieux elle se porte. De nature on ne peut plus solitaire, elle apparaît également souvent - et malgré elle - très distante voire éminemment froide alors qu’il n’en est absolument rien. Les interactions avec ses pairs, son boulanger ou encore son esthéticienne constituent juste une source d’angoisses telle qu’elle ne parvient à les contenir qu’en affichant une réserve extrême. Ce n’est d'ailleurs pas pour rien si elle a choisi de travailler dans le sous-sol d’un hôpital, terrain de jeu on ne peut plus isolé dans lequel la majeure partie de ses collègues sont des tubes à essai et ne peuvent donc en aucun cas la juger. D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, cette phobie sociale remonte à son enfance où son bégaiement fit d’elle le bouc émissaire de son école. Luz a donc, là encore malgré elle, développé un individualisme forcené et plus largement pris l’habitude de maintenir toutes ses fréquentations dans un rayon affectif de plusieurs années lumières, refusant inconsciemment tout attachement. Inutile de préciser donc qu’elle compte essentiellement des connaissances au sein de son cercle le plus proche et que le mot ami lui est complètement étranger. Depuis quelques années toutefois, elle suit une thérapie et commence non seulement à voir les choses autrement mais aussi pour son plus grand bonheur à percevoir ses propres progrès. Pour contrôler ses angoisses sociales, elle a par exemple développé des tocs - la ritualisation de toutes ses sorties à la minute près entre autres - qui l'ont jusqu'ici toujours rassurée et auxquels elle ne pouvait déroger mais contre lesquels elle lutte désormais activement et dont elle parvient même parfois à s'extirper.

    POSITION VIS-A-VIS DES MUTANTS
    Difficile de leur être hostile quand vous devez votre vie à l’un d’entre eux. Luz a d’ailleurs pris en grippe le mot « mutant » dans lequel elle entrevoit le début d’un processus de deshumanisation qui ne peut assurément rien présager de bon. En règle générale, elle préfère donc à ce terme on ne peut plus connoté le bon vieux « super-héros » et n'hésite pas à reprendre ceux qui persistent à les appeler « mutants ». Pour autant, elle a passé l’âge de les idéaliser et a bien conscience que, comme partout, il y a de bonnes et de mauvaises personnes parmi eux. Elle veille donc à ne s’entourer que de ceux qui utilisent leur pouvoir à bon escient, soit pour la communauté, à l'exception de Graham qui utilise parfois - souvent - le sien à ses fins mais en qui elle a une confiance absolue depuis qu'il lui a sauvé la vie : elle sait qu’il ne fera jamais rien qui puisse blesser quelqu’un. Si elle a pu, fut un temps, les envier, aujourd’hui - et plus spécifiquement depuis que le recensement a été mis en place - Luz a plutôt tendance à s’inquiéter pour eux. Elle est farouchement opposée à cette mesure. Pour elle, il est évident que l’on s’achemine lentement mais sûrement vers une dangereuse ségrégation qui, à terme, ne pourra aboutir qu’à une guerre civile... Et si tel est le cas, il y a fort à parier qu'elle se rangera de leurs côtés.

    I'M ONLY HUMAN. OF FLESH AND BLOOD I'M MADE.



    - Bien qu'attirée par la médecine légale, Luz a finalement choisi de se spécialiser dans l'immuno-hématologie.
    - Elle satisfait son autre ambition devant Dexter. Oui car c'est une sériephile aguerrie.
    - Elle a d'ailleurs tendance à affubler la plupart des objets de son quotidien du nom de ses personnages favoris. Comment se retrouve t-elle parmi tous les Castle qui peuplent sa bibliothèque, me direz-vous ? Eh bien, c'est simple, elle les a numérotés. Castle 19 est son préféré, en passant.
    - Elle a les goûts alimentaires d'un lapin génétiquement modifié. Le matin, elle carbure aux radis et aux carottes. Le midi, à la salade et aux oeufs. A l'heure du goûter enfin, elle se délecte de tomates cerises (et rétorque à qui la dévisage que c'est un fruit).
    - Elle a déjà envoyé "amour" au 8 18 18.
    - Petite elle rêvait d'être championne de patinage artistique (en partie parce qu'elle était amoureuse de Scott Moir, mais pas que).
    - Originaires du Mexique, ses parents ont toujours refusé de s'intégrer et sans doute par mécanisme de défense, durci leurs coutumes et leurs conventions.
    - En se mariant à 17 ans, il va donc de soi que Luz a commis un premier impair et instantanément consommé le divorce avec ses parents.
    - Elle est également athée (oui elle aime bien cumuler) et est donc à ce jour morte à leurs yeux.
    - Contrairement à ce que pourrait laisser supposer ses origines, elle ne supporte pas la Tequila et ne tient pas – plus largement – l'alcool.
    - En revanche elle a pris des cours de danses cubaines et maîtrise plutôt bien la rumba et la salsa.
    - Les matchs de baseball américain ont tendance à réveiller la part masculine qui sommeille en elle – elle jure et engloutit des litres de bières – surtout lorsque ce sont les Dodgers, son équipe favorite, qui s'illustrent sur le terrain.
    - Elle peut vous parler de vos lymphocytes durant des heures ou encore analyser vos polynucléaires basophiles les doigts dans le nez – au sens figuré hein, naturellement – mais par contre, elle est incapable de compter sans ses doigts ou encore de s'orienter correctement.
    - Luz a déjà raté son permis cinq fois. Le jour de l'examen, elle panique toujours et finit au mieux dans un arbre, au pire dans les magasins avoisinants.
    - Naturellement, ces mésaventures lui ont valu une sacrée réputation dans les auto-écoles du coin. Tous la surnomment "Lose" Hernandez.
    - Si aujourd’hui elle ne bégaye plus, et ce grâce à un travail de longue haleine, il lui arrive d’avoir des relents, notamment lorsqu’elle s’énerve.
    - Notamment les jeudis donc. Oui car tous les jeudis, à 13h pile, elle mange avec Graham (qui dans 99% des cas n’arrive jamais avant 13h30, officiellement car il a croisé un bonnet D, officieusement car - du moins c’est ce qu'elle soupçonne - il cherche à l’aider en bousculant ses habitudes).
    I DON'T HAVE ANYTHING TO HIDE.

      AVATARSarah Shahi I love you.
      PSEUDONana. Nanoushka pour les intimes (et Nanoush' pour les intimes fainéants Laughing).
      Où avez-vous connu le forum ? Aux îles Caïmans. Entre une lobotomie et un massage des pieds Arrow.
      What else ? Je drague de la semoule et je chatouille une harpe reflechis ?


Dernière édition par Lucia Hernandez le Lun 9 Avr - 21:36, édité 28 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucia Hernandez

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 28
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Sam 7 Avr - 13:34

    A STORY THAT WILL TORTURE YOUR THOUGHTS BY DAY AND POISON YOUR DREAMS BY NIGHT.


[url=http://]© Tumblr[/url]

I don't see myself when I look in the mirror
I see who I should be.


Sa scolarité avait été bercée par une mélodie dont elle connaissait - à force - la tablature sur le bout des doigts. Résonnait d’abord des tambours de poings. Puis des trompettes de crachats. Et enfin des orgues de rires moqueurs. Tous les jours, ses "camarades" agrippaient son cou comme un micro dont ils craindraient la fugue. Ils lui arrachaient les cheveux comme s'ils déracinaient de simples mauvaises herbes, pinçaient son être comme une vulgaire corde de guitare, à ceci près qu’il ne ressortait pas un merveilleux riff de son âme meurtrie mais un silence religieux.

« Arrêtez ! » s’écria un jour une voix masculine, à quelques mètres de là, obligeant ses bourreaux à s’enfuir. « Si vous pensez échapper au proviseur » marmonna-t-il en accourant vers leur objet de distraction avant de discerner la jeune fille, recroquevillée sur elle-même. « Hey » fit-il en essayant de dissimuler au mieux son effarement. Avec ses bleus multicolores et ses traits de marqueurs sur le visage, Luz ressemblait à une toile de Mondrian. « Ca va ? »
Encore en état de choc, la fillette se contenta d’un petit signe de la tête.
« Il en faut du courage pour affronter ça sans pleurer. Tu m’en bouches un coin » s’hasarda-t-il finalement, quelque peu embarrassé, espérant ainsi la mettre en confiance. A sa grande surprise, son plan sembla fonctionner puisqu’elle se redressa peu à peu, toujours en silence, et le fixa avec ses deux yeux ronds. Son cœur venait de le sacrer « super-héros ».
« Tu t’appelles comment ? » renchérit-il aussitôt, essayant tant bien que mal de délier cette langue aphone. A nouveau confronté à son mutisme, il n’eut d’autres choix que de poursuivre son monologue. « Viens je vais t’accompagner jusqu’à l’infirmerie ». Sur le chemin, Luz ne le quitta pas des yeux. C’était le premier à intervenir. Le seul. « Bonjour, je suis le bibliothécaire, je vous emmène… cette petite, désolée je n’ai pas son prénom, elle n’est pas très bavarde… mais c’est une élève d’ici, c’est certain. »
Le désarroi se lut sur le visage de l’infirmière qui ne put s’empêcher de mettre une main devant sa bouche en apercevant le visage de Luz. « Bonjour. Lucia, va t’installer j’arrive tout de suite » Elle ouvrit la porte d’une petite salle où elle avait l’habitude d’accueillir les enfants malades puis se retourna vers l’inconnu. « Merci. Je… C’est terrible… » Elle regarda Lucia prendre place sur le lit d'appoint et referma légèrement la porte, comme si elle pensait que cela suffirait à rendre inaudible leur discussion. « Vous êtes nouveau non ? »
« Oui je viens d’arriver, ça se voit tant que ça ? » s’étonna-t-il.
« C’est que… ici tout le monde connait la situation de la petite Hernandez. Les autres enfants la martyrisent constamment. On a beau réprimander les responsables, ça n’en finit pas… Mais sachez qu’elle ne voulait pas vous manquer de respect. Elle ne parle pas. »
« Mais enfin que fait-elle dans un établissement public et non spécialisé si elle est muette ? »
« C’est ça le problème, elle n’est pas muette, enfin, pas réellement, c’est… psychologique. Vous comprenez ? » Il acquiesça et posa son regard sur Lucia qui, allongée sur le petit lit, semblait complètement ailleurs. Était-elle si habituée à la torture qu’elle en était devenue complètement insensible ? Cette simple pensée le fit frissonner. « On pense que c’est une manière de rejeter la violence de ses camarades » ajouta t-elle, voyant qu’il ne comptait pas relancer le sujet.
« Si vous voulez mon avis, c’est bien plus profond que ça ». Devant l’air ahuri de l’infirmière que, de toute évidence, sa remarque venait de vexer, il ajouta : « Mais je n’ai pas vos qualifications. Alors je ne fais que supposer. »

[FLASHBACK]

Emmitouflée dans son pyjama rose, Luz descendit discrètement quelques marches de l’escalier, suffisamment du moins pour percevoir les bribes d’une altercation. Au rez-de-chaussée, ses parents se livraient un combat sans merci. Le menton niché dans une peluche, comme paralysée par cette joute verbale, elle essaya de retenir les larmes qui abreuvaient ses yeux, en vain.
« Je la défends parce que contrairement à toi j’essaie de me mettre à sa place ! Elle ne comprend pas son bégaiement, elle est si jeune… »
« Son bégaiement ! On aura tout entendu. Tu ne vois pas qu’elle te mène en bateau Juan ? C’est de la comédie tout ça ! »
L’escalier grinça. Aussitôt, tous deux se retournèrent et surprirent Luz en bas des escaliers.
« Je sais que j…j… je suis un mo…mo… monstre, je suis d… désolée » articula-t-elle difficilement, ses larmes éclaboussant la marche où elle s’était arrêtée.
« Mais non ma chérie, tu n’es pas un monstre. Tu es un ange, un vrai petit ange ! » répliqua son père en accourant vers elle. Il essuya ses larmes et déposa un bisou sur son front, sous le regard impassible de sa femme qui, elle, se contenta de soupirer. Elle avait été élevée "à la dure" comme elle aimait souvent à le rappeler et, de ce fait, ne comprenait pas la fragilité de sa fille, encore moins la compassion de son mari. « Allez, retourne te coucher maintenant, tu devrais dormir depuis longtemps ! »
Luz fit mine de remonter dans sa chambre mais s’arrêta sournoisement au sommet de l’escalier.
« C’est toi qui a dû la réveiller avec tes bêtises ! » s’indigna Juan, à bout de nerfs.
« Maria dit que c’est un enfant du démon » renchérit-elle aussitôt sans se laisser déstabiliser.
« Ah ! On se demande bien de qui elle tient ça… »
« Epargne-moi tes plaisanteries Juan ! »
« Le docteur a dit que c’était une réelle maladie, qu’elle se soigne aux Etats-Unis. Tu as entendu, tu étais là. »
« Ton docteur vient de la ville, je ne lui fais pas confiance ! Cette enfant est maudite, je te le dis. Rien ne pourra la sauver ! »
« Cette enfant c’est ta fille, notre fille. Tu la traites comme une paria… C’est sûr que c’est pas comme ça que tu vas l’aider… »
« L’aider ? Moi ? » Elle se mit à rire jaune. « Mais à quoi bon ? Même quand elle parvient à finir ses phrases c’est pour dire des âneries ». Au sommet de l’escalier, les larmes de Luz redoublèrent. « Ne me regarde pas comme ça Juan. A ton avis, pourquoi Dieu l’a punie ? Parce qu’il sait qu’elle n’est bonne à rien, qu’elle n’a rien dans le cerveau alors il nous épargne en lui rendant le langage difficile ! Tu ne vois donc pas son message ? Tu ne comprends dont rien ? Si encore elle était muette, j’aurais moins honte. » Elle se délecta du visage dépité de son mari puis conclut « Peut-être même qu’on aurait des aides. »

[/FLASHBACK]


[url=http://]© Tumblr[/url]

I don't see myself when I look in your eyes
Thank God for that.


«  Tu es resplendissante ma chérie » lui dit Juan avec émotion, la voix chevrotante mais paradoxalement, le sourire jusqu’aux oreilles.

Et effectivement, d’aussi loin qu’elle s’en souvienne, jamais le miroir ne lui avait renvoyé un tel reflet. Il faut dire que jusqu’ici, le seul qui ait jamais eu de l’importance à ses yeux - aka sa mère - avait toujours eu à cœur de lui intimer la honte, le dégoût et la haine d’elle-même. Ses prunelles, qui s’activaient sans arrêt - et presque inconsciemment à la longue - pour déceler la moindre imperfection chez son unique progéniture avait toujours eu une emprise destructrice sur Luz. Jusqu’à aujourd’hui où, pour la première fois de sa vie, il lui semblait avoir enfin trouvé une source d’alimentation dont elle tirait non plus de la tension mais une luminosité inouïe. Et cette source d’alimentation, c’était Uriel. Son compagnon et d’ici quelques heures, mari.

Bien que l’optique de ce mariage ne fasse pas l’unanimité - et pour cause, elle était encore lycéenne, il était l’ex bibliothécaire de son école et, last but not least, ils avaient douze ans d’écart -, Luz était bien résolue à aller au bout de cet engagement. C’était une décision qu’elle ne pourrait jamais regretter. Uriel l’avait sauvée. Au sens propre comme au sens figuré. Extirpé des bras de ses bourreaux d’abord, quand elle n’était qu’une enfant, puis de son mutisme, une fois adolescente. Il s’était contenté, au début, de l’accueillir dans la bibliothèque à chacune de ses pauses pour lui parler d’art - il avait toujours rêvé d’être conservateur. Un jour, il lui avait montré le tableau « Le cri » d’Edvard Munch et achevé de changer sa vie. Cette toile avait résonné dans son âme comme rien ni personne auparavant. Et, comme par magie, elle avait articulé, sans bégayer, un spontané « C’est la chose la plus belle que j’ai jamais vu ».


« Je suis tellement fier de toi » ajouta-t-il en la regardant droit dans les yeux, profondément ému. Il marqua une légère pause puis reprit : « Ta mère aussi… à sa façon. »
« D’où son absence » rétorqua Luz l’air de rien mais la mâchoire serrée. Elle avait beau feindre l’indifférence, le ton amer de sa voix la trahissait.
« Elle avait beaucoup de choses à faire. » Il détourna les yeux, de peur sans doute que Luz n’y lise la cruelle vérité. « Tu sais comment elle est, quand elle a un programme en tête, elle en déroge pas ! »
« Ou une idée » renchérit Luz avec toujours cette même rancune déguisée. « Même si ce jour-là sa fille se marie... Te fatigue pas Papa, je sais pertinemment pourquoi elle n’est pas là. Je suis surtout surprise qu’elle t’ait laissé venir en fait ! » Instantanément, son père sembla perdre consistance. Il ne lui fallut alors que quelques secondes pour comprendre. « Oh non ! Non ! C’était quoi le pacte ? Qu’est-ce que tu lui as donné en échange ? Dis-moi ! » Elle aurait dû s’en douter. C’était la règle d’or. On n’obtenait jamais rien sans rien avec sa mère. Et pour qu’elle accepte que son mari assiste au mariage monstrueux - selon ses propres termes - de sa fille, inutile de dire qu’il avait dû payer le prix cher. « Papa, tu n’aurais jamais dû… Tu… Pourquoi tu tombes toujours dans le panneau ? Pourquoi tu cèdes ? »
« Parce que je t’aime et que je veux ton bonheur. Je veux que tu aies tout ce que tu désires ou presque le jour de ton mariage. Ca doit être le jour le plus beau de ta vie ! Et je sais que tu tiens à ce que je te mène à l'autel... »
Elle soupira, visiblement loin d’être convaincue, comme si une part d’elle savait déjà, inconsciemment, que ce à quoi il avait consenti la briserait pour toujours.
« Qu’est-ce que tu lui as promis ? »
« Rien d’important, je t'assure. On en reparlera après la cérémonie. »
« Qu’est-ce que tu lui as promis ? » répéta t-elle, imperturbable.
« Je…» Il soupira à son tour. « On repart au pays. »
« Quoi ? »
« Demain matin, à la première heure. »


Dernière édition par Lucia Hernandez le Sam 5 Mai - 21:22, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Sudgway

avatar

Nombre de messages : 191
Age : 26
Adresse : 1250 C Beechwood Lane
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power: Healing
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Sam 7 Avr - 13:40

heart2 heart2 heart2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.spaceshipgraphics.com/
Lucia Hernandez

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 28
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Sam 7 Avr - 13:43

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Sam 7 Avr - 13:46


Sarah Shahi est vraiment belle 21
Revenir en haut Aller en bas
Andromache Baxter
I'm not a fool out
So you better run and hide

avatar

Nombre de messages : 3050
Age : 28
Adresse : R 1002 Wetmore Road.
Date d'inscription : 29/12/2008

I'm (no) Superman
power: ↪ force fields and psyonic bolts.
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Sam 7 Avr - 13:47

KAMOULOX !

Oh, mon SimbachOu
Mais, hé, c'est la femme à Kev, elle Surprised Arrow

_________________


    Is this the end of everything? or just a new way to bleed?
    « So go and tell all your friends that I’m a failure underneath if it makes you feel like a bigger man. But it’s my heart, my life that you're calling a lie. I’ve played this game before and I can’t take anymore. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hawkeye-barton.tumblr.com
Lucia Hernandez

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 28
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Sam 7 Avr - 14:05

Butter ~ Oui, c'est vraiment une belle femme ! heart2 Par contre, le revers de la médaille c'est qu'elle le sait et donc qu'il faut que je fasse pas mal de tri dans toutes ses photos (y'a beaucoup de topless aux postures évocatrices qui correspondent pas vraiment à mon personnage, si tu vois ce que je veux dire Laughing).

Andromache Baxter a écrit:
KAMOULOX !

Oh, mon SimbachOu
Mais, hé, c'est la femme à Kev, elle Surprised Arrow

Mon ZazOu ! I love you calin
Et la victoire est pour toi ! Tu gagnes les 189 magazines Sauce & Vie consacrés à la cuisine de l'aubergine mais aussi du faux filet en passant par le boeuf bourguignon. Grandiose n'est-ce pas Arrow ?
Et tain t'as l'oeil mais oui c'est bien sa femme tongue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serah C. Baxter
    Carolyn
      Parfois, toute une vie se résume à un geste fou.

avatar

Nombre de messages : 82
Age : 26
Date d'inscription : 29/11/2009

I'm (no) Superman
power: Absorber temporairement les capacités de n'importe quel animal ou super héros à proximité.
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Dim 8 Avr - 18:46

Une technitienne en labo.
Toi, faudra que je t'évite. boulet2
Rho je rigole! Bon courage pour ta fiche de présentation en tout cas. ^^
Et joli choix d'avatar. =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Mar 10 Avr - 15:35

Citation :
    - Notamment les jeudis donc. Oui car tous les jeudis, à 13h pile, elle mange avec Graham (qui dans 99% des cas n’arrive jamais avant 13h30, officiellement car il a croisé un bonnet D, officieusement car - du moins c’est ce qu'elle soupçonne - il cherche à l’aider en bousculant ses habitudes).


Je l'aime cette Lucia 03 heart2
Revenir en haut Aller en bas
Lorcan Blumenfeld
I try to save you but I can't find the answer.
avatar

Nombre de messages : 418
Age : 29
Date d'inscription : 05/01/2010

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Mar 10 Avr - 19:59

Je peux savoir pourquoi je ne suis toujours pas passée par là ? Shocked

Lucia Hernandez a écrit:
- Si aujourd’hui elle ne bégaye plus, et ce grâce à un travail de longue haleine, il lui arrive d’avoir des relents, notamment lorsqu’elle s’énerve.


Je crois connaître le prénom du bonnet D voire E Arrow

calin I love you heart2

_________________

Please, remember my love, when you've forgotten your way.
I can't help what time has done and how long I've had to wait. Now I've found your hand in mine. Hope I didn't come too late. There's no feeling like your face in the morning light.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucia Hernandez

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 28
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Mar 10 Avr - 23:46

Graham Wade a écrit:
Citation :
    - Notamment les jeudis donc. Oui car tous les jeudis, à 13h pile, elle mange avec Graham (qui dans 99% des cas n’arrive jamais avant 13h30, officiellement car il a croisé un bonnet D, officieusement car - du moins c’est ce qu'elle soupçonne - il cherche à l’aider en bousculant ses habitudes).


Je l'aime cette Lucia 03 heart2

Et c'est réciproque I love you I love you.

Sissi ~ Je t'avoue que je pensais que tu me boudais .
No comment pour le bonnet, j'ai pas envie de me faire taper sur les doigts par le dit bonnet D Arrow.
A toutes fins utiles, l'histoire du bégaiement touche uniquement Sissi ou aussi le vilain alien ?
Bah quoi, ce serait cool que Luz sauve le monde comme ça mrgreen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andromache Baxter
I'm not a fool out
So you better run and hide

avatar

Nombre de messages : 3050
Age : 28
Adresse : R 1002 Wetmore Road.
Date d'inscription : 29/12/2008

I'm (no) Superman
power: ↪ force fields and psyonic bolts.
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Mar 10 Avr - 23:57

Spoiler:
 

_________________


    Is this the end of everything? or just a new way to bleed?
    « So go and tell all your friends that I’m a failure underneath if it makes you feel like a bigger man. But it’s my heart, my life that you're calling a lie. I’ve played this game before and I can’t take anymore. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hawkeye-barton.tumblr.com
Lucia Hernandez

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 28
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Mer 11 Avr - 0:10

Ca va se finir en combat de boobs cette histoire, je le sens .
Oui parce que les combats dans la boue, c'est so 2011 Laughing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Sudgway

avatar

Nombre de messages : 191
Age : 26
Adresse : 1250 C Beechwood Lane
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power: Healing
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Mer 11 Avr - 21:19

J'ai déjà envie de tout citer Laughing

Citation :
D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, cette phobie sociale remonte à son enfance où son bégaiement fit d’elle le bouc émissaire de son école. Luz a donc, là encore malgré elle, développé un individualisme forcené et plus largement pris l’habitude de maintenir toutes ses fréquentations dans un rayon affectif de plusieurs années lumières, refusant inconsciemment tout attachement.

Citation :
- Originaires du Mexique, ses parents ont toujours refusé de s'intégrer et sans doute par mécanisme de défense, durci leurs coutumes et leurs conventions.
- En se mariant à 17 ans, il va donc de soi que Luz a commis un premier impair et instantanément consommé le divorce avec ses parents.
- Elle est également athée (oui elle aime bien cumuler) et est donc à ce jour morte à leurs yeux.

calin

Citation :
- Contrairement à ce que pourrait laisser supposer ses origines, elle ne supporte pas la Tequila et ne tient pas – plus largement – l'alcool.

Quel dommage mrgreen

Citation :
- En revanche elle a pris des cours de danses cubaines et maîtrise plutôt bien la rumba et la salsa.


Ca, c'est vachement intéressant par contre Arrow

Citation :
- Les matchs de baseball américain ont tendance à réveiller la part masculine qui sommeille en elle – elle jure et engloutit des litres de bières – surtout lorsque ce sont les Dodgers, son équipe favorite, qui s'illustrent sur le terrain.



Dernière édition par Liam Sudgway le Ven 13 Avr - 9:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.spaceshipgraphics.com/
Lucia Hernandez

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 28
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Jeu 12 Avr - 22:51

Il peut toujours courir pour avoir une danse de sa part le Liam ! 17

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Sudgway

avatar

Nombre de messages : 191
Age : 26
Adresse : 1250 C Beechwood Lane
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power: Healing
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Jeu 12 Avr - 23:57

Rah, c'est nul Rolling Eyes mrgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.spaceshipgraphics.com/
Lucia Hernandez

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 28
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Sam 5 Mai - 21:23

J'ai enfin fini ma fiche !

Je voulais faire une anecdote avec Liam et Graham aussi mais à ce rythme-là, j'y étais encore à la Saint Glinglin alors bon mdr Arrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Sudgway

avatar

Nombre de messages : 191
Age : 26
Adresse : 1250 C Beechwood Lane
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power: Healing
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Sam 5 Mai - 21:33

Lucia Hernandez a écrit:

Sa scolarité avait été bercée par une mélodie dont elle connaissait - à force - la tablature sur le bout des doigts. Résonnait d’abord des tambours de poings. Puis des trompettes de crachats. Et enfin des orgues de rires moqueurs. Tous les jours, ses "camarades" agrippaient son cou comme un micro dont ils craindraient la fugue. Ils lui arrachaient les cheveux comme s'ils déracinaient de simples mauvaises herbes, pinçaient son être comme une vulgaire corde de guitare, à ceci près qu’il ne ressortait pas un merveilleux riff de son âme meurtrie mais un silence religieux.


Lucia Hernandez a écrit:

Un jour, il lui avait montré le tableau « Le cri » d’Edvard Munch et achevé de changer sa vie. Cette toile avait résonné dans son âme comme rien ni personne auparavant. Et, comme par magie, elle avait articulé, sans bégayer, un spontané « C’est la chose la plus belle que j’ai jamais vu ».
heart2 heart2 heart2

Le langage smilyien, c'est le bien Arrow


Dernière édition par Liam Sudgway le Sam 5 Mai - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.spaceshipgraphics.com/
Lucia Hernandez

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 28
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Sam 5 Mai - 21:49

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Sam 5 Mai - 23:00

Et je valide heart2 heart2

WOOO PREMIERE HUMAINE woo
Revenir en haut Aller en bas
Lucia Hernandez

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 28
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Sam 5 Mai - 23:32

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andromache Baxter
I'm not a fool out
So you better run and hide

avatar

Nombre de messages : 3050
Age : 28
Adresse : R 1002 Wetmore Road.
Date d'inscription : 29/12/2008

I'm (no) Superman
power: ↪ force fields and psyonic bolts.
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Lun 7 Mai - 1:24


_________________


    Is this the end of everything? or just a new way to bleed?
    « So go and tell all your friends that I’m a failure underneath if it makes you feel like a bigger man. But it’s my heart, my life that you're calling a lie. I’ve played this game before and I can’t take anymore. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hawkeye-barton.tumblr.com
Lucia Hernandez

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 28
Date d'inscription : 03/04/2012

I'm (no) Superman
power:
remember me:

MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   Lun 7 Mai - 9:09

21
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lucia Hernandez ` Mind is a razorblade.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un livre inedit de lucia dos santos
» MASTER MIND
» Présentation de Philippe Mind
» Mind Mapping
» Marie-Lucia Pinaud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Action Heroes :: COME HERE FANTASTIC :: WHO ARE YOU ? :: JUST BE WHO YOU ARE-
Sauter vers: