Partagez | 
 

 San Antonio Post

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
San Antonio
I hear you beggin' my name but I don't care
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 107
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: San Antonio Post   Mer 3 Fév - 21:40

SAN ANTONIO POST

Presse écrite. Créé en 1969. Hebdomadaire. A tendance démocrate.

_________________
    « Quand les Forces Supérieures te persécutent, n’essaye pas de persécuter les Forces Supérieures. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
San Antonio
I hear you beggin' my name but I don't care
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 107
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: EXTRAIT DU SAN ANTONIO POST du 28 mai 2009   Mer 3 Fév - 21:51

Alors que l’inquiétude et la curiosité sont grandissantes au sein de la population de San Antonio, tous les yeux se tournent vers celui qui semble le mieux placé pour répondre à toutes nos interrogations. La tenue d’une conférence de presse apparaissait inéluctable, c’était sans connaitre les mille et une facettes de notre cher maire, Jeremiah Sherman, qui a encore choisi de surprendre en organisant des interviews exclusives et privées pour chaque journal de la ville. Rencontre avec un politicien décidément pas comme les autres.

    San Antonio Post : C’est un plaisir de vous avoir en tête à tête, monsieur le Maire.
    J. Sherman : Le plaisir est partagé. Je souhaitais éviter la conférence de presse qui aurait sans doute terminé en débat entre journalistes. Ainsi, je peux répondre à vos questions précises et offrir à nos concitoyens des indications précises et claires.
    SAP : Et vous faites très bien.
    J.S. : Merci.
    SAP : Je ne vais rien vous apprendre en disant que San Antonio est quelque peu retournée depuis les récents événements. Je suppose que vous n’auriez jamais imaginé, en étant élu il y a maintenant un peu plus d’un an, vous retrouver un jour confronté à pareille situation.
    J.S. : En effet. Je peux même sans prétention ajouter qu’aucun maire d’aucune ville américaine ou d’ailleurs n’imaginerait se retrouver avec une ville partagée en deux. Et par partagée j’entends que, d’un coté, nous trouvons des personnes curieuses qui ne demandent qu’à en savoir plus sur ces personnages d’un nouveau genre, et de l’autre des inquiets qui craignent pour l’avenir.
    SAP : Et vous, dans quelle catégorie vous situez-vous ?
    J.S. : Ni l’une ni l’autre, en tant que représentant de la population, je me dois de rester le plus neutre possible afin de régler ce début de crise au plus vite. Comme la plupart des habitants de San Antonio, j’ai moi-même appris l’existence de ceux que les médias surnomment « les super héros » en lisant la presse, cela nous est tombé dessus sans que nous y soyons préparés. Le public en a fait le sujet principale de leurs conversations et mon rôle est bien entendu de les rassurer, de vous rassurer. Lorsque j’ai été élu, j’ai promis de protéger cette ville, ce que j’ai bien l’intention de faire. Un peu plus tôt dans la journée un programme a été mis en place afin de chercher et maîtriser ces personnes. Nous ignorons encore combien ils sont ni quoi que ce soit les concernant. Je ferais tout pour qu’ils ne représentent aucune menace.
    SAP : Qu’en est-il de la jeune femme, celle que l’on surnomme la « femme invisible » et qui a été filmée par une chaîne télévisée locale ?
    J.S. : Nous avons bien entendu pris toutes les dispositions nécessaires pour l’identifier avec une certitude de cent pourcents avant de décider quoi que ce soit.
    SAP : Une fois que son nom sera officialisé, que ferez-vous ?
    J.S. : Comme je vous l’ai dit, nous prenons les choses en main.
    SAP : C’est-à-dire ?
    Le maire élude la question avec un sourire tendu. Son attaché de presse arrive et nous indique que notre temps d’interview touche à sa fin.
    SAP : Un dernier mot pour nos lecteurs ?
    J.S : Un dernier mot pour ces soi-disant « super héros », nous avons un service entier de la police destiné à retrouver leurs traces. Afin d’assurer la sécurité de nos concitoyens autant que la leur, je leur conseille de se faire connaitre de leur plein gré. Que ce soit de leur propre volonté ou non, tout n’est plus qu’une question de temps.
    SAP : Merci pour votre temps et vos éclaircissements monsieur le Maire.


Afin d’aider les policiers dans leur enquête, la mairie a mis à la disposition du grand public un numéro spécial pour tous les témoins de phénomènes inexpliqués ou d’activité étrange de la part de jeunes gens. Vous pouvez appeler 24H/24 le 0042-144-42-42.

_________________
    « Quand les Forces Supérieures te persécutent, n’essaye pas de persécuter les Forces Supérieures. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
San Antonio Post
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ANOVA et post test
» L'Etat de stress post-traumatique (ESPT)
» L'éducation des parents en post-opératoire
» Publication de Verbum Domini, l'Exhortation Apostolique post-synodale de Benoît XVI
» suivi post-greffe, nouvelles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Action Heroes :: S.A. NETWORK :: SAN ANTONIO MEDIA-
Sauter vers: